Bourse > Cac 40 > Cac 40 : Le CAC 40 finit dans le rouge après la baisse surprise du PIB américain
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
4 631.94 +1.26 % Temps réel Euronext Paris
4 576.87Ouverture : 4 639.91+ Haut : 4 558.90+ Bas :
+1.20 %Perf Ouverture : 4 574.32Clôture veille : 3 843 420 KVolume :

Cac 40 : Le CAC 40 finit dans le rouge après la baisse surprise du PIB américain

CAC 40CAC 40

(Tradingsat.com) - Le recul inattendu de l’économie américaine au quatrième trimestre a pesé sur les marchés financiers.

Indécise à la mi-séance, la Bourse de Paris s’est retournée à la baisse après l’annonce par le Département au Commerce des Etats-Unis d’un PIB en repli de -0,1% sur les trois derniers mois de l’année 2012, selon les premières estimations du Bureau of Economic Analysis (BEA).

Et la déception a été de taille puisque les économistes s’attendaient à une hausse de +1,1%, après +3,1% au troisième trimestre. Une seconde lecture est attendue le 28 février.

Selon Washington, la contraction du PIB s’explique principalement par une contribution négative des dépenses fédérales, des stocks et des exportations. Ces éléments ont été en partie contrebalancés par les contributions positives des dépenses personnelles de consommation et par l’investissement (des résidents et des non-résidents).

Sur l’ensemble de l’année 2012, la première puissance mondiale a vu son activité progresser de 2,2% après avoir augmenté de 1,8% en 2011.

Par ailleurs, selon l'enquête ADP (Automatic Data Processing), le nombre d'emplois non-agricoles créés dans le secteur privé s'est élevé à 192 000 en janvier aux Etats-Unis, sur une base ajustée des variations saisonnières.

Les économistes attendaient en moyenne seulement 164 000 créations de postes sur la période. Les données du mois de décembre ont été révisées en baisse de 30 000 à 185 000 créations de postes, contre 215 000 annoncées.

Au final, l’indice CAC 40 a terminé mercredi en baisse de 0,54% à 3 765 points. Côté valeurs, la bonne tenue de Renault (+0,9%) et de Total (+1,2%) n’a pas suffi à compenser la baisse du secteur des services pétroliers, en berne dans le sillage de l'énorme avertissement du groupe italien Saipem.

Technip en a été la principale victime (-7,1% à 77,5 euros), alors que Saipem s'est littéralement effondré à Milan (-34%) après avoir revu ses ambitions en nette baisse sur 2012 et 2013, faisant suite à une "revue complète" menée par les nouveaux dirigeants du groupe milanais. Les résultats de cette revue seront dévoilés au printemps prochain.

"Si 2013 devrait être une année difficile, Saipem reste une entreprise solide et ses excellentes perspectives, combinées aux mesures que nous mettons actuellement en place, se traduiront par un rebond de la profitabilité en 2014 et au-delà, confirmant le leadership de Saipem sur son marché", a tenté de rassurer le management.

Mais la société anticipe pour cette année un EBIT inférieur de 6% aux prévisions initiales, autour de 1,5 milliard d'euros, ainsi qu'un résultat net autour de 900 millions d'euros, en raison notamment d'une activité E&C (Ingénierie et Construction) plus faible que prévu sur le dernier trimestre de 2012. Pour 2013, le management prévoit une forte diminution de l'EBIT, en comparaison de l'année précédente, autour de 750 millions d'euros.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...