Bourse > Cac 40 > Cac 40 : Le CAC 40 finit à -0,3%, télécoms et technos à l'honneur
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
4 528.82 -0.70 % Temps réel Euronext Paris
4 527.84Ouverture : 4 545.25+ Haut : 4 490.15+ Bas :
+0.02 %Perf Ouverture : 4 560.61Clôture veille : 3 254 440 KVolume :

Cac 40 : Le CAC 40 finit à -0,3%, télécoms et technos à l'honneur

CAC 40CAC 40

(Tradingsat.com) - La Bourse de Paris a clôturé en léger repli jeudi soir, poursuivant sa consolidation malgré la bonne tenue des valeurs technologiques et télécoms. La contraction de la production industrielle dans la zone euro et les interrogations sur l’ampleur de la réduction du programme de rachat d’actifs de la Fed ont incité à la prudence.

Par ailleurs, aux Etats-Unis, le Département au Travail a recensé 292 000 inscriptions hebdomadaires au chômage pour la semaine close le 7 septembre, soit une baisse de 31 000 par rapport à la semaine précédente. Les économistes prévoyaient en moyenne 332 000 nouvelles inscriptions.

Cependant, cette baisse pourrait être biaisée puisqu'un analyste du département a expliqué que deux Etats n'ont pas pu traiter toutes les inscriptions reçues durant la semaine en raison de la mise à jour de leurs systèmes informatiques.

Enfin, le marché restait attentif à l'évolution du dossier syrien, alors que les Etats-Unis attendent de Damas qu’elle donne des gages de sa volonté d’abandonner son arsenal chimique.

L'indice CAC 40 a fini jeudi à -0,3% sur les 4 106 points. Bouygues s'est finalement imposé en fin de séance (+7,2%), avec d'une part le soutien d'un analyste et d'autre part le retour de la spéculation sur un éventuel rapprochement de sa filiale Bouygues Telecom avec Numericable, suite aux annonces de Vivendi.

Vivendi a pris 2,7% alors que le groupe a fait part hier soir d'un projet de scission de la société en deux entités avec d'un côté les activités médias et de l'autre SFR, promis à la Bourse afin de mieux valoriser l'opérateur. Il a dans le même temps annoncé la nomination de Vincent Bolloré à la vice-présidence du conseil de surveillance.

STMicroelectronics s'est adjugé 5,5% avec l’appui de Goldman Sachs qui a réitéré sa recommandation "Achat" sur le groupe de semi-conducteurs en relevant son objectif de cours de 8,5 à 9,5 euros.

Ce même broker a relevé aujourd'hui son objectif de cours sur l’équipementier télécoms Alcatel-Lucent à 2,6 euros, contre 2,25 euros auparavant, laissant son opinion "Neutre" inchangée.

EDF a en revanche accusé un repli de 2,6% alors que Norges Investment Management, filiale de la banque centrale norvégienne, a mis en vente 13 millions d’actions de l’électricien. UBS est l’unique teneur de livre de l’opération et le prix de cession serait de 21,50 euros par action, selon Bloomberg, qui ajoute que, au 31 décembre 2012, Norges détenait environ 21 millions d’actions EDF.

Sanofi a perdu 2,6% après avoir annoncé le retrait de sa demande d'enregistrement aux Etats-Unis de Lixisénatide, un antidiabétique, que le groupe prévoit de soumettre à nouveau à la FDA (Food and Drug Administration) en 2015.

Bolloré a affiché un gain de 4,7% suite à une information du Figaro évoquant un possible partenariat avec Renault dans les véhicules électriques. L'annonce a été officialisée ce soir après la fermeture de la Bourse : "Renault et Bolloré ont signé une lettre d’intention pour étudier le développement commun des solutions d’autopartage et la mise en place de coopérations industrielles et commerciales dans le domaine des véhicules électriques", a déclaré le constructeur dans un communiqué.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...