Bourse > Cac 40 > Cac 40 : Le CAC 40 efface ses gains malgré les annonces de la BCE
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 020.90 -0.24 % Temps réel Euronext Paris
5 027.19Ouverture : 5 027.19+ Haut : 5 003.58+ Bas :
-0.13 %Perf Ouverture : 5 032.76Clôture veille : 2 080 100 KVolume :

Cac 40 : Le CAC 40 efface ses gains malgré les annonces de la BCE

CAC 40CAC 40

(Tradingsat.com) - Après avoir salué jeudi après-midi la baisse inattendue des taux de la BCE, le marché parisien a effacé en soirée la totalité de ses gains, au terme d'une séance très riche en résultats d'entreprises. L'indice CAC 40 a finalement clôturé en repli de 0,14% à 4 280 points.

La Banque centrale européenne (BCE) a annoncé jeudi qu'elle réduisait le taux de refinancement, son principal taux directeur, d'un quart de point à 0,25%, réagissant à une baisse inattendue de l'inflation par un assouplissement monétaire destiné à appuyer une reprise économique atone.

"C’est le timing qui est une surprise, non la décision elle-même. Le marché attendait plutôt une baisse des taux en décembre (...)", a commenté dans la foulée un bureau d'études parisien.

Par ailleurs, le Produit Intérieur Brut des Etats-Unis a enregistré une croissance de 2,8% au troisième trimestre 2013 en rythme annualisé.

Les économistes s'attendaient en moyenne à une croissance moins importante avec un PIB en hausse de seulement 2%.

Au deuxième trimestre, l'économie américaine a finalement connu une croissance de +2,5% et de +1,1% au premier trimestre 2013. Pour rappel, sur l’ensemble de l’année 2012, le PIB des Etats-Unis a progressé de 2,2% contre +1,8% en 2011.

Dans l'actualité des entreprises, très riche aujourd'hui en raison des nombreuses publications de résultats, le secteur bancaire s'est particulièrement illustré. Crédit Agricole a bondi de 4% et Société Générale de 2,9%, salués après la présentation de leurs comptes.

Capgemini a grimpé de 4,5% en tête des hausses du CAC 40, les investisseurs ayant été séduits par le retour à la croissance du chiffre d’affaires au 3ème trimestre 2013.

A la baisse, Legrand (-3,8%) et EDF (-1,8%) principalement, dont les publications n’ont guère convaincu.

Hors indice phare, CGG a chuté de plus de 8% après la révision à la baisse de ses prévisions annuelles. Sur l’ensemble de l’exercice en cours, le groupe vise désormais une croissance de 15 à 17% de son chiffre d’affaires, contre 25% précédemment, pour une marge d’Ebit de 12-13 %. Il révise à la hausse ses investissements multi-clients, à hauteur de 450-550 millions de dollars, avec un taux de préfinancement attendu au-dessus de 75%.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...