Bourse > Cac 40 > Cac 40 : La Chine entraîne le CAC 40 sous les 4800 points
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
4 733.55 +0.83 % Temps réel Euronext Paris
4 709.89Ouverture : 4 748.51+ Haut : 4 688.58+ Bas :
+0.50 %Perf Ouverture : 4 694.72Clôture veille : 3 115 660 KVolume :

Cac 40 : La Chine entraîne le CAC 40 sous les 4800 points

(Tradingsat.com) - Au lendemain de son passage sous les 4900 points, le CAC 40 a enfoncé jeudi le seuil 4800 points. Plombé par les craintes grandissantes sur l’économie chinoise, l’indice phare a chuté de 2,06% à 4783,55 points.

Le marché s'est montré hésitant en tout début de séance, avant de perdre plus nettement du terrain au fil de la journée, souffrant de la baisse marquée de Wall Street.

"La baisse est très sévère sur le marché, qui est focalisé sur la Chine", résume Xavier de Villepion, vendeur d'actions à HPC. "La conjoncture dans le pays inquiète et les investisseurs se demandent par conséquent où en est l'économie mondiale ».

Alors que le marché s’interroge sur l'avenir de la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed), il aurait pu être rassuré par le compte rendu de la dernière réunion de la Fed de fin juillet. Ses membres ont en effet encore des doutes sur le bien-fondé d'une hausse imminente, ce qui devrait plaire aux marchés qui redoutent de ne plus bénéficier à terme du soutien de la banque centrale.

Mais cela n'a pas été le cas "tant les craintes quant à la capacité de l'économie mondiale de rester bien orientée se diffusent", selon Crédit Mutuel-CIC.

Sur le front des valeurs, Renault a signé une nouvelle fois le plus lourd repli au sein du CAC 40, chutant de 4,7% à 75,2 euros, le constructeur continue de souffrir de l’exposition de son partenaire Nissan au marché automobile chinois.

Le secteur automobile dans son ensemble a continué de perdre du terrain, à l’image de Valeo (-2,3%) et Peugeot (-1,5%).

Exposé également à la Chine, les valeurs du luxe ont aligné une nouvelle séance de baisse. LVMH a cédé 3,9%, tandis que Kering abandonnait 2,7%.

Les valeurs bancaires ont aussi nettement reculé : BNP Paribas (-1,90% à 57,82 euros), Crédit Agricole (-3,85% à 12,25 euros) et Société Générale (-2,82% à 45,48 euros).

Les (para)pétrolières ont terminé en ordre dispersé alors que les cours du baril ont tenté de se stabiliser au lendemain d’une forte baisse. Technip a pris 1,03% à 46,68 euros mais Total a perdu 0,97% à 42,55 euros.

Dans le même secteur, mais hors CAC 40, Vallourec a continué jeudi de chuter, terminant la séance en net repli de -2,4% à 11,83 euros, sous les 12 euros pour la première fois depuis le 20 janvier 2005.

Du côté des rares hausses, Ipsen a poursuivi son ascension. Au lendemain d'un bond de 2,2%, l'action du laboratoire pharmaceutique a grimpé de 2% supplémentaires à un nouveau sommet historique de 62,02 euros.

Dans un secteur de la santé réputé défensif, Ipsen profite (en bourse et dans ses comptes) du fort dynamisme de ses activités de médecine de spécialités (urologie-oncologie, endocrinologie, neurologie).

Le compartiment des biotechnologies a été animée par l'envolée de Transgene (+19,7% à 3,71 euros) après que la société a prévenu d'une prochaine présentation orale sur son produit d’immunothérapie TG4010 à la Conférence mondiale sur le cancer du poumon.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...