Bourse > Cac 40 > Cac 40 : La Bourse de Paris termine en hausse avant la BCE
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
4 850.67 +0.20 % Temps réel Euronext Paris
4 834.30Ouverture : 4 869.38+ Haut : 4 818.88+ Bas :
+0.34 %Perf Ouverture : 4 841.14Clôture veille : 4 247 510 KVolume :

Cac 40 : La Bourse de Paris termine en hausse avant la BCE

(Tradingsat.com) - La Bourse de Paris a terminé bien orientée mercredi (+0,61%à 4.557,66 points), les quelques indicateurs de la journée pesant peu sur la tendance dans un marché prudent avant la réunion de la BCE jeudi. "C'est une séance calme, sans rien à se mettre sous la dent. La progression n'a pas de justification, hormis des mouvements techniques", explique auprès de l'AFP Frédéric Rozier, un conseiller de gestion de Meeschaert Gestion Privée.

Le marché parisien a entamé la séance dans le vert, puis est repassé brièvement sous l'équilibre avant de se renforcer de nouveau dans le sillage d'un rebond des cours du pétrole. "C'est un marché creux, avec peut-être des attentes avant la Banque centrale européenne", ajoute M. Rozier. Jeudi, l'institution monétaire européenne se réunit en effet pour la deuxième fois depuis le vote sur le Brexit au Royaume-Uni, avant une conférence de presse de son président Mario Draghi.

Les investisseurs gardaient également à l'esprit la publication du Livre Beige de la Réserve fédérale américaine, après la clôture des places boursières européennes, qui sera disséqué à la recherche de la moindre indication sur la politique monétaire de la Fed. "L'incertitude sur une remontée des taux américains ne permet pas au marché de prendre de direction. Actuellement, il est un peu perdu", analyse M. Rozier.

Du côté des indicateurs, seuls quelques chiffres en Europe ont animé la séance, sans peser durablement. La production industrielle de l'Allemagne a contre toute attente nettement reculé en juillet sur un mois, nourrissant les craintes d'une nouvelle baisse de régime de la première économie européenne. En revanche, au Royaume-Uni, elle a grimpé très légèrement de 0,1% en juillet sur un mois. La résistance dont fait preuve l'économie britannique depuis le vote pour le Brexit tient en partie aux mesures de relance dévoilées en août par la Banque d'Angleterre (BoE), a commenté mercredi son gouverneur, Mark Carney.

Sur le plan des valeurs, Michelin a gagné 2,43% à 98,22 euros, dopé par un maintien de recommandation à "surpondérer" par Morgan Stanley, qui a prévu une reprise dans le secteur minier à partir de 2017. Celle-ci devrait profiter aux pneus de spécialité fabriqués par le groupe.

Air France-KLM (-1,26% à 5,01 euros) a été plombé par un abaissement de recommandation à "vendre" contre "conserver" par Deutsche Bank.

Scor a pris 1,88% à 27,35 euros après l'annonce d'une augmentation de sa rentabilité et le maintien de sa solvabilité dans le cadre de son nouveau plan stratégique couvrant la période 2016/2019.

Engie a perdu 0,61% à 14,67 euros après avoir vu sa recommandation abaissée à "neutre" contre "acheter" auparavant par Goldman Sachs, tout comme EDF (-0,25% à 11,87 euros), dont la recommandation est passée à "vendre" contre "neutre" auparavant.

Les titres liés aux matières premières ont terminé dans le vert, à l'image de Total (+1,16% à 44,61 euros), CGG (+2,21% à 22,71 euros) et ArcelorMittal (+2,92% à 5,67 euros).

Alstom a un peu progressé (+0,99% à 24,90 euros) après l'annonce du transfert de sa production de trains de son usine de Belfort à Reichshoffen (Bas-Rhin) d'ici 2018, en raison d'une baisse globale des commandes. AFP

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...