Bourse > Cac 40 > Cac 40 : La bourse de Paris rebondit à la mi-séance
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
4 907.46 +0.24 % Temps réel Euronext Paris
4 900.80Ouverture : 4 916.44+ Haut : 4 895.97+ Bas :
+0.14 %Perf Ouverture : 4 895.88Clôture veille : 1 690 290 KVolume :

Cac 40 : La bourse de Paris rebondit à la mi-séance

(Tradingsat.com) - La Bourse de Paris rebondit de 1,2% à 4.662,97 jeudi à la mi-journée après un début de semaine dans le rouge. Une fois encore, les investisseurs anticipent que la Fed ne va pas remonter ses taux avant la fin d’année, l’économie américaine étant encore fragile.

"Les investisseurs se montraient rassurés par la publication du livre beige de la Fed qui suggère que la Fed ne devrait pas relever ses taux avant 2016", explique les analystes de Saxo Bank, cités par l’AFP. Selon ce rapport, le dollar fort a pesé sur le secteur manufacturier aux Etats-Unis tandis que l'activité économique a poursuivi sa "modeste" expansion de fin août à début octobre. L'économie américaine reste une source de préoccupation d'autant que Wall Street a nettement baissé mercredi, sous le coup de statistiques sur les ventes au détail et d'un avertissement sur résultat du géant de la distribution Wal-Mart.

Le courtier Aurel BGC prévient en revanche que "l'indécision reste forte avant une fin de mois qui s'annonce chargée", avec des réunions de banques centrales aux Etats-Unis et en zone euro ainsi que de nombreuses statistiques chinoises.

Du côté des valeurs, l’actualité est très chargée. On retrouve aux avant-postes Ubisoft (+13,02% à 24,17 euros) et Gameloft (+12,53% à 4,49 euros) qui s'envolent après l’entrée de leur capital de Vivendi (-0,64% à 21,80 euros). Le groupe de médias a annoncé mercredi soir avoir pris des participations dans les deux éditeurs de jeux français, à hauteur de 6,6% et 6,2% de façon « non sollicitée » pour une somme totale de 160 millions d’euros.

Le groupe Casino bondit lui aussi (+6,91% à 56,30 euros) après la publication du chiffre d'affaires du troisième trimestre. Malgré la baisse de 10,7% des facturations, les investisseurs ont préféré retenir le redressement de l'ensemble des enseignes en France, qui affichent désormais toute une croissance en termes de chiffre d`affaires et de clients.

Montupet est suspendu de cotation à sa demande en attendant un communiqué de l’équipementier automobile, a déclaré une porte-parole d’Eurnonext, citée par Reuters. Selon la même source, le groupe français discuterait avec son homologue canadien Linamar en vue de son rachat dans le cadre d'une transaction qui pourrait avoisiner les 800 millions d'euros. Le titre se négociait à 61,93 euros, hier soir, après la clôture.

En revanche, au rayon des baisses, on retrouve AccorHotels (-0,7% à 42,43 euros). Le groupe a réalisé un chiffre d'affaires en hausse de 2,4% au troisième trimestre, faisant moins bien que prévu par les analystes.

Le secteur du luxe souffre également dans le sillage du groupe britannique Burberry qui a vu ses ventes quasiment stagner au premier semestre, ayant souffert d'un déclin en Asie et notamment en Chine. Kering perd ainsi 1,64% à 153,25 euros et Hermès 0,6% à 333,50 euros.

Enfin, Airbus est en forte baisse (-2,07% à 54,96 euros), dans la foulée de Boeing, après des propos du patron de la compagnie aérienne américaine Delta Air Lines, selon lequel la fin de nombreux contrats de leasing de long-courriers pourrait entraîner une pression sur les prix.

S.B. avec AFP

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...