Bourse > Bull > Bull : Renault pourrait se retirer de la F1 ou racheter Toro Rosso
BULLBULL BULL - FR0010266601BULL - FR0010266601
4.900 € 0.00 %
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
4.900 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 599 M€Capi. :

Bull : Renault pourrait se retirer de la F1 ou racheter Toro Rosso

Renault pourrait se retirer de la F1 ou racheter Toro RossoRenault pourrait se retirer de la F1 ou racheter Toro Rosso

SEPANG, Malaise (Reuters) - Renault a annoncé examiner différentes options en Formule Un, y compris une sortie de ce sport ou un rachat de l'écurie Toro Rosso, après de sévères critiques sur son moteur.

Le constructeur automobile est en désaccord avec son principal partenaire, Red Bull, depuis l'ouverture de la nouvelle saison de F1. Le responsable technique de Red Bull, Adrian Newey, a vivement critiqué le moteur Renault à l'issue du Grand Prix d'Australie, le 15 mars, dominé sans partage par l'écurie Mercedes.

Malgré des signes d'amélioration lors des essais de vendredi pour le Grand Prix de Malaisie, le directeur de Renault Sport F1, Cyril Abiteboul, n'a montré aucun enthousiasme en conférence de presse.

"Je peux confirmer que nous étudions un grand nombre d'options, y compris une sortie de la Formule Un", a-t-il déclaré.

"Honnêtement, si la Formule Un est si mauvaise pour la réputation de Renault, si nous voyons que nous continuons à lutter avec la formule actuelle, si le sport ne rapporte pas en valeur ce que cela coûte à Renault (...)"

"Nous pensons que nous sommes un acteur crédible dans ce sport mais nous devons penser à ce que nous pourrions faire de plus", a-t-il ajouté. "Mais pour le moment, l'accent reste mis sur le moteur".

Renault fournit ses moteurs à l'écurie Red Bull, quatre fois championne du monde avec le pilote allemand Sebastian Vettel, ainsi qu'à la deuxième écurie du groupe autrichien, Toro Rosso. Deux autres écuries, Caterham et Lotus, ont abandonné les moteurs Renault au profit de ceux de Mercedes, l'écurie championne en titre.

Franz Tost, le directeur de Toro Rosso assis aux côtés de Cyril Abiteboul, a réagi aux rumeurs d'un rachat de son écurie par Renault en parlant d'"opportunité fantastique".

"L'écurie veut se hisser à l'avenir dans le top cinq du championnat des constructeurs et être détenue par un constructeur automobile serait exactement le pas en avant dont a besoin l'équipe", a-t-il déclaré.

(John O'Brien, Claude Chendjou pour le service français, édité par Patrick Vignal)

Copyright © 2015 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...