Bourse > Bouygues > Bouygues : Les Bourses européennes en repli à la mi-séance
BOUYGUESBOUYGUES EN - FR0000120503EN - FR0000120503
32.465 € +0.81 % Temps réel Euronext Paris
32.340 €Ouverture : +0.39 %Perf Ouverture : 32.880 €+ Haut : 32.340 €+ Bas :
32.205 €Clôture veille : 451 813Volume : +0.13 %Capi échangé : 11 275 M€Capi. :

Bouygues : Les Bourses européennes en repli à la mi-séance

Les Bourses européennes en repli à la mi-séanceLes Bourses européennes en repli à la mi-séance

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes sont en repli à mi-séance mardi et Wall Street est attendue sans grand changement, la prudence s'imposant avant le début de la saison des résultats trimestriels.

À Paris, le CAC 40 abandonne 0,76% à 4.402,24 points vers 12h45. À Francfort, le Dax cède 0,86% et à Londres, le FTSE recule de 0,97%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 perd 0,86% et le FTSEurofirst 300 0,61%.

Les prises de bénéfice se poursuivent sur certaines valeurs ayant enregistré de bonnes performances ces dernières semaines, à l'instar de Carrefour (-2,56%). Ce mouvement est toutefois amorti par un regain d'espoir pour les marchés émergents après la clôture en nette hausse des marchés chinois: la Bourse de Shanghaï a fini au plus haut depuis sept semaines, en progression de 1,9% sur la journée.

Parmi les baisses marquantes en Europe, Saint-Gobain recule de plus de 3% après la sortie de Groupama de son capital.

A la hausse, Nokia gagne 2,07%, l'une des plus fortes hausses du FTSEurofirst 300, après le feu vert des autorités chinoises au rachat de ses activités de téléphones portables par Microsoft.

Bouygues prend 1,14% après des informations de presse évoquant des discussions en vue d'une cession éventuelle de sa filiale Bouygues Telecom.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture incertaine à Wall Street et la tendance pourrait rester hésitante en attendant les résultats trimestriels d'Alcoa après la clôture. Le Standard & Poor's 500 a enregistré sur les trois dernières séances sa plus forte baisse depuis deux mois.

Sur le marché des changes, l'euro remonte face au dollar à plus de 1,3760, la Banque centrale européenne (BCE) ne semblant pas disposée à s'engager prochainement dans une politique d'assouplissement quantitatif.

Le repli du billet vert favorise la hausse de l'or, qui prend plus de 1%.

Le métal jaune est également soutenu par les tensions persistantes en Ukraine, tout comme le pétrole: le Brent est repassé au-dessus de 106 dollars le baril, le brut léger US à plus de 101 dollars.

(Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...