Bourse > Bouygues > Bouygues : Free lance une nouvelle box d'entrée de gamme à 29,99 euros
BOUYGUESBOUYGUES EN - FR0000120503EN - FR0000120503
32.835 € -0.21 % Temps réel Euronext Paris
32.950 €Ouverture : -0.35 %Perf Ouverture : 33.230 €+ Haut : 32.810 €+ Bas :
32.905 €Clôture veille : 502 680Volume : +0.14 %Capi échangé : 11 404 M€Capi. :

Bouygues : Free lance une nouvelle box d'entrée de gamme à 29,99 euros

Free lance une nouvelle box d'entrée de gamme à 29,99 eurosFree lance une nouvelle box d'entrée de gamme à 29,99 euros

par Leila Abboud et Gwénaëlle Barzic

PARIS (Reuters) - Free a annoncé mardi qu'il allait étoffer son offre d'entrée de gamme dans son activité fixe avec le lancement d'une nouvelle box mais le groupe de Xavier Niel s'est en revanche abstenu de relancer la guerre des prix, au grand soulagement de ses concurrents.

Après la présentation de la nouvelle "Freebox mini 4K" proposée au prix sans surprise de 29,99 euros par mois, l'ensemble des valeurs françaises des télécoms, qui avaient dévissé lundi dans la perspective d'une éventuelle guerre tarifaire, relèvent la tête.

A 13h25, le numéro un Orange reprend 2,8% à 15,46 euros, Numericable-SFR gagne 2% à 55,27 euros, Bouygues, maison-mère de Bouygues Telecom, avance de 1,65% à 35,68 euros. Iliad, la maison mère de Free, reprend quant à elle 1,1% à 222,75 euros.

"C'est un véritable soulagement", commente un vendeur actions en poste à Paris.

"On craignait quelque chose de saignant avec le début d'une nouvelle guerre des prix et des tarifs divisé par deux et puis finalement rien de tout cela (...)", ajoute-t-il, évoquant un "pétard mouillé pour la Bourse" mais une nouvelle réussite en termes de communication pour l'opérateur.

Comme à son habitude, le groupe avait entouré sa conférence de presse du plus grand secret, avec une invitation envoyée à la presse à la dernière minute et muette sur son ordre du jour, ce qui avait alimenté de nombreuses spéculations.

Avec près d'une heure de retard, son fondateur et dirigeant Xavier Niel a finalement mis un terme au suspense devant une salle bondée, en revenant aux fondamentaux.

"Notre métier de base est le fixe (...). On vous a dit en novembre qu'on allait lancer une petite surprise, alors ça sera dans le fixe. A mes concurrents je veux dire 'du calme, du calme, tout va bien se passer'", a expliqué le dirigeant.

Commercialisée à un prix identique à celui de l'ancienne Freebox Crystal, la nouvelle box de Free propose notamment une qualité d'image nettement améliorée pour la télévision avec la définition 4K ainsi qu'une télécommande qui peut être pilotée avec la voix.

Elle fonctionne avec le système d'exploitation Android TV de Google qui a accepté pour la première fois qu'un opérateur extérieur développe un équipement à partir de son nouveau logiciel, a souligné Xavier Niel.

LE FIXE, LA VACHE À LAIT D'ILIAD

En matière de mobile, l'opérateur a seulement annoncé que ses abonnés Freebox pourraient profiter de deux offres supplémentaires au tarif préférentiel de 15,99 euros par mois.

L'objectif d'Iliad avec la mini 4K est de renforcer ses offres d'entrée de gamme pour contrer ses concurrents, a expliqué son directeur financier Thomas Reynaud.

"Nous voulons redynamiser nos offres d'entrée de gamme", a-t-il dit en marge de la conférence de presse, précisant que la nouvelle box coûtait aux environs de 200 euros, un prix appelé à baisser avec le temps.

Free a été à l'origine d'une guerre des prix dans les télécoms en France avec le lancement d'une offre mobile à prix cassés en janvier 2012 qui a fait reculer le chiffre d'affaires et les marges de ses concurrents.

Si cette bataille dans le mobile a montré des signes d'assagissement ces derniers mois, Bouygues Telecom, particulièrement touché par les offres low cost de Free mobile, a porté le fer dans le fixe, la vache à lait du groupe de Xavier Niel, en lançant une offre triple play à moins de 20 euros au printemps 2014.

La filiale de Bouygues a conquis 415.000 clients dans le haut débit fixe au total l'an dernier, ce qui le place en bonne position pour être le premier recruteur de clients sur ce segment en 2014. Iliad doit publier ses résultats annuels jeudi.

Le groupe de Xavier Niel emboite le pas de ses concurrents en utilisant un système d'exploitation de Google pour faire fonctionner sa nouvelle box, bien qu'il ait précédemment émis des réserves sur une collaboration avec le géant américain.

"Android sur les boxes c'est donner accès à nos boxes à Google. Demain quand on aura un parc Android sur la France entière, ce sera Google qui depuis Mountain View pourra décider de la VOD qui sera distribuée", avait ainsi expliqué en octobre dernier le directeur général d'Iliad Maxime Lombardini.

Bien que le soulagement soit de mise, Iliad n'a peut-être pas dit son dernier mot en matière de tarifs, Xavier Niel ayant promis deux surprises à ses abonnés: l'une dans le fixe qui vient d'être dévoilée et l'autre dans le mobile avant la fin du premier semestre.

"Sur le mobile on s'est vraiment endormis et quand je vois les marges de nos concurrents je n'ai pas de peine", avait-il prévenu sur BFM en novembre dernier.

(Avec Benjamin Mallet et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot)

Copyright © 2015 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...