Bourse > Bouygues > Bouygues : Bouygues et Iliad en forte baisse à la Bourse de Paris
BOUYGUESBOUYGUES EN - FR0000120503EN - FR0000120503
31.570 € -1.94 % Temps réel Euronext Paris
32.035 €Ouverture : -1.45 %Perf Ouverture : 32.100 €+ Haut : 31.505 €+ Bas :
32.195 €Clôture veille : 720 931Volume : +0.21 %Capi échangé : 10 960 M€Capi. :

Bouygues : Bouygues et Iliad en forte baisse à la Bourse de Paris

(Tradingsat.com) - Bouygues et Iliad sont logiquement sous pression ce lundi à l'ouverture de la Bourse où les deux groupes, maisons mères des opérateurs Bouygues Telecom et Free, plongent de 5 à 6% après la victoire d'Altice/Numericable dans la bataille pour SFR. Orange cède pour sa part un peu plus de 2%. De son côté, Numericable s'envole de plus de 14% !

Vivendi a décidé de retenir l’offre d’Altice/Numericable "qui correspond au projet industriel le plus porteur de croissance, le plus créateur de valeur pour les clients, les salariés et les actionnaires, et répondant le mieux aux objectifs" du groupe, a déclaré samedi le géant des médias et des télécoms.

Malgré la nouvelle surenchère de Bouygues, qui a soumis samedi 5 avril au matin une offre portant la partie en numéraire à 15,5 milliards d’euros tout en proposant à Vivendi 5% du nouvel ensemble Bouygues Telecom–SFR, la maison mère de SFR a préféré se tourner vers Numericable au regard de différents critères comme la pérennité de l’emploi ou encore les risques de concurrence.

Vivendi a préféré céder sa filiale de téléphonie au câblo-opérateur "parce que l'offre de Bouygues était "intenable au plan de la concurrence", a déclaré Jean-René Fourtou, le président du conseil de surveillance du groupe, dans une interview parue ce lundi dans Les Echos.

Vivendi a choisi de recevoir 13,5 milliards d’euros à la réalisation de l’opération ainsi qu’un complément éventuel de prix de 750 millions d’euros, puis de pouvoir céder ultérieurement sa participation de 20%. L’ensemble devrait représenter une valeur totale supérieure à 17 milliards d’euros.

Bouygues et Iliad avaient conclu début mars un accord de négociations exclusives portant sur le rachat d'un portefeuille de fréquences 2G/3G/4G et du réseau de téléphonie mobile de Bouygues Télécom. Cette cession ne devait intervenir que dans l'hypothèse où l'opération de rachat de SFR par Bouygues aboutit et que les autorisations nécessaires sont obtenues.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...