Bourse > Bourbon > Bourbon : Les Bourses européennes réduisent leur avance à la mi-séance
BOURBONBOURBON GBB - FR0004548873GBB - FR0004548873
10.950 € -1.17 % Temps réel Euronext Paris
11.050 €Ouverture : -0.90 %Perf Ouverture : 11.050 €+ Haut : 10.950 €+ Bas :
11.080 €Clôture veille : 12 994Volume : +0.02 %Capi échangé : 836 M€Capi. :

Bourbon : Les Bourses européennes réduisent leur avance à la mi-séance

Les Bourses européennes réduisent leur avance à la mi-séanceLes Bourses européennes réduisent leur avance à la mi-séance

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes réduisent leur avance à mi-séance mercredi, malgré la hausse des futures à Wall Street qui laissent espérer de nouveaux gains après le record inscrit la veille par l'indice Dow Jones.

Les indices européens ont pour la plupart connu mardi leur meilleure séance depuis celle du 2 janvier mais la prudence revient sur le devant de la scène avant les rendez-vous importants de la fin de semaine, avec les annonces de politique monétaire de la Banque du Japon, de la Banque centrale européenne et de la Banque d'Angleterre jeudi, puis la statistique des créations d'emplois aux Etats-Unis vendredi.

Vers 11h40 GMT, le CAC 40 progresse de 0,23% à 3.795,79 points après être monté jusqu'à 3.809, nouveau plus haut de 2013, au lendemain d'un bond de 2,09%.

Le Dax-30 allemand, en hausse de 2,32% mardi, prend encore 1,06%, tandis que le FTSE à Londres engrange 0,33%. Zurich, Milan et Madrid sont en revanche en légère baisse.

Parmi les indices paneuropéens, l'EuroStoxx 50 avance de 0,49% mais l'EuroFirst 300 ne gagne plus que 0,20% à 1.191,44 points après avoir dépassé en début de séance son plus haut de 2011 (1.191,56 points) pour signer un record depuis le krach de 2008 à 1.193,35.

A New York, les futures sur le Dow Jones laissent entrevoir à ce stade une ouverture en hausse de 0,3%.

"Avec les annonces à venir de la BCE et de la BoE, et la statistique des créations d'emplois aux Etats-Unis, je ne pense pas que ce soit une bonne idée de continuer d'acheter", commente Alexandre Tixier, analyste technique chez TradingSat. "La tendance à moyen terme est positive, mais des plus hauts de plusieurs années ne constituent jamais un bon point d'entrée. Il vaut mieux attendre un retrait pour entrer sur le marché, et cela pourrait prendre quelques jours."

Vodafone, en hausse de 6,76%, affiche la meilleure performance de l'EuroFirst 300 et du Footsie à Londres après de nouvelles informations de presse sur une possible fusion avec l'américain Verizon.

A Londres toujours, le distributeur Tesco s'adjuge 2,71% en réaction à des relèvements de recommandation de Credit Suisse et de Shore Capital.

A Francfort, Henkel s'octroie 2,62% après la publication de résultats 2012 records et de prévisions optimistes pour 2013. Lanxess (+3,34%), Continental (+2,04%), SAP (+1,63%) et Allianz (+1,50%) aident aussi le Dax à surperformer les autres places.

A Paris, Lafarge (+2,35%) et Carrefour (+1,34%) soutiennent le CAC. Hors indice, Bourbon bondit de 8,02% après la publication de résultats annuels en forte hausse. Edenred chute à l'inverse de 3,77% après l'annonce du désengagement d'Eurazeo de son capital.

Sur le marché des changes, l'euro reste stable autour de 1,30 dollar et 121 yens en attendant la réunion de la BCE jeudi et la conférence de presse de son président Mario Draghi.

"L'euro garde un potentiel de baisse. La situation en Italie est toujours incertaine et on n'attend pas de changement de la position de Draghi même s'il devrait tenir un discours accommodant", dit Bill Diviney, analyste changes chez Barclays.

La monnaie unique avait touché vendredi un plus bas en six semaines de 1,2966.

Sur le marché obligataire, les rendements italiens se détendent pour la deuxième séance consécutive, les investisseurs comptant sur la BCE pour empêcher l'impasse politique à Rome de dégénérer en nouvelle crise de la dette. "Le marché se dit qu'on ne laissera pas l'Italie quitter la zone euro ou faire défaut, du coup les obligations italiennes constituent un bon placement avec un rendement élevé", explique Lyn Graham-Taylor, stratégiste chez Rabobank à Londres.

En réaction, le future sur le Bund se replie de huit points de base à 144,95.

Les cours du pétrole se sont de nouveau orientés à la baisse après avoir mis fin mardi à cinq séances consécutives de repli. Vers la mi-journée, le baril de Brent de mer du Nord cède 0,22% à 111,37 dollars et le brut léger américain 0,11% à 90,72 en attendant les chiffres des stocks de pétrole aux Etats-Unis.

Véronique Tison pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2013 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...