Bourse > Bollore > Bollore : Vincent Bolloré entre au conseil de surveillance de Vivendi
BOLLOREBOLLORE BOL - FR0000039299BOL - FR0000039299
3.210 € +2.65 % Temps réel Euronext Paris
3.144 €Ouverture : +2.10 %Perf Ouverture : 3.213 €+ Haut : 3.133 €+ Bas :
3.127 €Clôture veille : 2 911 990Volume : +0.10 %Capi échangé : 9 329 M€Capi. :

Bollore : Vincent Bolloré entre au conseil de surveillance de Vivendi

Vincent Bolloré entre au conseil de surveillance de VivendiVincent Bolloré entre au conseil de surveillance de Vivendi

PARIS (Reuters) - L'entrepreneur Vincent Bolloré, dirigeant du groupe éponyme, a fait jeudi son entrée au conseil de surveillance de Vivendi dont il est devenu récemment l'un des premiers actionnaires.

L'arrivée de l'industriel milliardaire intervient alors que les grandes manoeuvres sont en cours au sein du conglomérat, qui a engagé depuis plusieurs mois une revue stratégique susceptible de déboucher sur des cessions d'actifs.

La venue programmée du dirigeant du groupe Bolloré au conseil de Vivendi a alimenté les spéculations sur la reconfiguration du groupe de télécoms et de divertissement, l'homme d'affaires s'étant illustré dans le passé par des coups en Bourse.

"Le conseil de surveillance de Vivendi, réuni ce jour, a coopté Vincent Bolloré, président-directeur général du groupe Bolloré, en qualité de membre du conseil de surveillance", déclare Vivendi dans un communiqué.

Sa désignation devra encore être ratifiée lors de la prochaine assemblée générale, précise le conglomérat.

Le groupe Bolloré avait annoncé mi-octobre avoir franchi le seuil de 5% du capital de Vivendi, ce qui en fait le deuxième actionnaire du groupe derrière Amundi Asset Management, selon les dernières données Thomson Reuters.

A cette occasion, Vivendi avait publié un communiqué affirmant que son conseil de surveillance se réjouissait de la présence de l'entrepreneur au capital du groupe et proposant que Vincent Bolloré rejoigne ses rangs.

Lors de la dernière assemblée générale de Vivendi, au printemps, le président du conseil de surveillance Jean-René Fourtou avait déjà déclaré que l'industriel serait le bienvenu au conseil du conglomérat où la réflexion sur le périmètre d'activités se poursuit.

Vivendi réfléchit notamment à l'opportunité de céder ses parts dans l'opérateur Maroc Telecom et à se séparer de sa filiale télécoms GVT au Brésil, tandis que les spéculations sont nombreuses sur l'avenir de sa filiale française SFR.

Dans son communiqué, Vivendi a également annoncé jeudi la nomination de Pascal Cagni - qui a récemment quitté le groupe américain Apple où il occupait les fonctions de directeur général pour l'Europe, le Moyen-Orient, l'Inde et l'Afrique - en qualité de censeur au sein du conseil de surveillance.

Le nom de Pascal Cagni avait été cité par des personnes connaissant bien le groupe Vivendi parmi les possibles candidats au remplacement de Jean-Bernard Lévy après son départ en juin de la présidence du directoire, sur fond de désaccord stratégique.

Selon les statuts de la société, le conseil a la faculté de nommer un ou deux censeurs qui peuvent participer aux réunions du conseil mais dont la voix est facultative.

Gwénaëlle Barzic, avec Matthieu Protard, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2012 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...