Bourse > Bnp paribas act.a > Bnp paribas act.a : Le bénéfice net de BNP Paribas stable au 2e trimestre
BNP PARIBAS ACT.ABNP PARIBAS ACT.A BNP - FR0000131104BNP - FR0000131104
62.040 € +0.19 % Temps réel Euronext Paris
62.450 €Ouverture : -0.66 %Perf Ouverture : 62.780 €+ Haut : 61.450 €+ Bas :
61.920 €Clôture veille : 3 307 650Volume : +0.27 %Capi échangé : 77 364 M€Capi. :

Bnp paribas act.a : Le bénéfice net de BNP Paribas stable au 2e trimestre

Le bénéfice net de BNP Paribas stable au 2e trimestreLe bénéfice net de BNP Paribas stable au 2e trimestre

par Julien Ponthus et Maya Nikolaeva

PARIS (Reuters) - BNP Paribas a publié jeudi un bénéfice net stable au titre du deuxième trimestre 2016 mais la faiblesse persistante des taux d'intérêt pèse de plus en plus sur les performances de sa banque de détail, particulièrement en France.

Première banque française à ouvrir le bal de la saison des résultats, BNP Paribas a enregistré un résultat net en hausse de 0,2% à 2,56 milliards d'euros par rapport à la même période en 2015, une performance légèrement supérieure au 2,52 milliards du consensus établi pour Reuters par Inquiry Financial.

Les 597 millions d'euros de plus-value issus de la cession de ses titres dans Visa Europe ont soutenu les résultats en portant le produit net bancaire à 11,32 milliards d'euros, une hausse de 2,2%.

Hors éléments exceptionnels, les profits sont en repli de près d'environ 5% mais cette évolution reste flatteuse au regard des replis importants enregistrés par d'autres banques européennes comme Deutsche Bank, Commerzbank ou Banco Santander.

"Le trimestre est bon et notamment en comparaison avec nos concurrents", s'est félicité durant une conférence de presse le directeur général Jean-Laurent Bonnafé.

L'accueil en Bourse de ces résultats a été plutôt positif en début de matinée mais le titre est progressivement passé en territoire négatif.

A 12h12, l'action cède 0,93% à 43,095 euros mais fait mieux que l'indice du secteur bancaire européen qui recule de 1,95%.

BAISSE DU COÛT DU RISQUE

Si la banque d'investissement et les activités de marchés, notamment l'obligataire, ont bénéficié d'un rebond après la tempête financière du début de l'année, la tendance dans la banque de détail continue de se détériorer alors que l'environnement de taux bas s'installe dans la durée.

La forte volatilité des marchés a en outre dissuadé nombre de particuliers d'investir en Bourse, ce qui a causé une baisse des commissions, a précisé BNP Paribas, qui attend désormais une baisse de deux à trois pourcents de ses revenus pour la banque de détail en France en 2016.

Au deuxième trimestre, ce pôle a vu son produit net bancaire baisser de 3,6% et son résultat avant impôt de 10%.

Si elle plombe les marges des banques, la baisse des taux d'intérêt, qui abaisse les coûts d'emprunt et de refinancement des particuliers comme des entreprises, a néanmoins le mérite de faire baisser le coût du risque, c'est-à-dire les provisions pour des crédits risquant de ne pas être remboursés.

Cet indicateur, pour BNP Paribas, est en baisse de 12,4% à 791 millions d'euros alors que le consensus des analystes interrogés par Inquiry Financial pour Reuters s'établissait à 868 millions d'euros.

BNP Paribas dit avoir réussi, en se repositionnant sur des clientèles d'entreprises moins risquées, à faire fortement baisser le coût du risque en Italie, un pays dont le secteur bancaire est affaibli par le volume des créances douteuses.

PAS INQUIET POUR LES STRESS TESTS

La banque au logo vert présente ses résultats du deuxième trimestre alors que l'Autorité bancaire européenne doit publier vendredi les résultats des stress tests organisés pour vérifier la capacité de 51 établissements de l'UE à résister à une récession économique.

"On n'a pas d'inquiétude sur le résultat", a assuré le directeur général délégué Philippe Bordenave.

Les analystes interrogés par Reuters partagent ce point de vue pour l'ensemble des établissements bancaires français.

A contrario, les banques italiennes Banca Monte dei Paschi di Siena et UniCredit et dans une certaine mesure les allemandes Deutsche Bank et Commerzbank fondent quelques inquiétudes.

BNP Paribas a continué à augmenter ses coussins de capitaux durant le deuxième trimestre et a porté son ratio CET1 "core tier 1" à 11,1% contre 11% au premier trimestre.

La mise en Bourse prochaine de First Hawaiian Bank, une division de sa filiale de banque de détail américaine BancWest, doit aussi lui permettre d'augmenter son ratio CET1 de 40 points de base.

(Edité par Dominique Rodriguez)

Copyright © 2016 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...