Bourse > Bnp paribas act.a > Bnp paribas act.a : "l'activité reste très satisfaisante" selon natixis
BNP PARIBAS ACT.ABNP PARIBAS ACT.A BNP - FR0000131104BNP - FR0000131104
60.020 € -0.97 % Temps réel Euronext Paris
60.600 €Ouverture : -0.96 %Perf Ouverture : 60.880 €+ Haut : 59.940 €+ Bas :
60.610 €Clôture veille : 616 707Volume : +0.05 %Capi échangé : 74 813 M€Capi. :

Bnp paribas act.a : "l'activité reste très satisfaisante" selon natixis

(Tradingsat.com) - On pouvait se demander jeudi matin quelle serait la réaction des investisseurs à l'annonce d'une chute de 71,6% du profit net de BNP Paribas au troisième trimestre 2011. Le bond de 4% du cours de bourse de la banque de la rue d'Antin à près de 31 euros (vers 15 heures) répond à la question.

Car si "BNP a publié ce matin des résultats inférieurs au consensus", "retraitée des éléments exceptionnels, la performance de l'activité reste très satisfaisante", soulignent les analystes de Natixis.

Ledit consensus n'avait pas pris en compte la décote de la dette grecque. Le plan européen de soutien à la Grèce conclu le 27 octobre, dont la mise en oeuvre est encore entourée d'incertitudes, a en effet conduit BNP Paribas à porter le provisionnement de la totalité des titres d'Etat grecs à 60%, soit une dotation complémentaire de 2 094 millions d'euros pour le portefeuille bancaire et de 47 millions d'euros pour le portefeuille de l'assurance.

Natixis a réitéré ce matin sa recommandation d' "Achat" sur BNP Paribas (objectif de cours de 43 euros) "au regard à sa capacité à générer du capital, sa solide solvabilité et sa relative bonne situation en termes de liquidité".

Au 30 septembre 2011, le ratio de solvabilité Common equity Tier 1 de la banque s'établit à 9,6% comme au 30 juin 2011, la génération organique de capital du trimestre (+15 pb) ayant été compensée par l'effet de la dépréciation complémentaire des titres grecs (-15 pb).

Pour mémoire, afin de s'adapter aux recommandations du comité de Bâle sur l'effet de levier, la liquidité et la solvabilité qui font l'objet de directives européennes en préparation, le groupe a mis en place un plan de réduction de la taille de son bilan principalement centré sur le bilan en dollars.

Dans ce cadre, au troisième trimestre 2011, les besoins du pôle CIB (corporate and investment banking ou banque de financement et d'investissement) en dollars ont d'ores et déjà été réduits de 20 milliards de dollars, majoritairement par la baisse des inventaires des métiers de marché, soit déjà un tiers du programme prévu pour 18 mois.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...