Bourse > Bnp paribas act.a > Bnp paribas act.a : Enquête sur des activités de Standard Chartered à Dubaï
BNP PARIBAS ACT.ABNP PARIBAS ACT.A BNP - FR0000131104BNP - FR0000131104
54.590 € -2.34 % Temps réel Euronext Paris
55.500 €Ouverture : -1.64 %Perf Ouverture : 55.660 €+ Haut : 54.310 €+ Bas :
55.900 €Clôture veille : 3 953 760Volume : +0.32 %Capi échangé : 68 044 M€Capi. :

Bnp paribas act.a : Enquête sur des activités de Standard Chartered à Dubaï

Enquête sur des activités de Standard Chartered à DubaïEnquête sur des activités de Standard Chartered à Dubaï

NEW YORK (Reuters) - Les autorités américaines enquêtent auprès de la banque britannique Standard Chartered pour d'éventuelles violations des règles d'embargo liées à ses activités bancaires pour des entités contrôlées par des intérêts iraniens à Dubaï, apprend-on de sources ayant une bonne connaissance de l'enquête.

La dernière enquête en date qui vise la banque est fondée, en partie, sur des éléments qui ont fait surface lors d'une enquête distincte concernant BNP Paribas, qui a plaidé coupable cet été de deux chefs d'accusation liés aux règles d'embargo américaines et qui a accepté de s'acquitter d'une amende record de 8,97 milliards de dollars.

Au cours de l'affaire BNP Paribas, les enquêteurs américains ont reçu des preuves que la banque française avait réalisé des opérations avec une société écran, enregistrée à Dubaï et agissant pour le compte d'une entité iranienne, a précisé une source. Les enquêteurs ont également appris que la société avait eu un compte auprès de Standard Chartered, a-t-elle ajouté.

Un tel compte aurait été visé par les règles américaines d'embargo qui interdisent les transactions avec l'Iran, car l'activité sur ce compte impliquait des opérations en dollars.

Les porte-parole du département américain de la Justice et du procureur du district de Manhattan, qui figurent parmi les autorités menant l'enquête, ont refusé de commenter, tout comme le département des Services financiers de New York qui supervise la branche de Standard Chartered dans cet Etat. Un porte-parole de la banque a aussi refusé de commenter ces informations.

Le New York Times avait annoncé mercredi que des procureurs étudiaient à nouveau Standard Chartered concernant d'éventuelles violations des règles d'embargo, sans donner de détails.

(Karen Freifeld, Juliette Rouillon pour le service français)

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...