Bourse > Bekaert > Bekaert : Plombé par les changes, lanterne rouge du Bel 20
BEKAERTBEKAERT BEKB - BE0974258874BEKB - BE0974258874
39.500 € -0.04 %
39.150 €Ouverture : +0.89 %Perf Ouverture : 39.600 €+ Haut : 38.700 €+ Bas :
39.515 €Clôture veille : 97 325Volume : +0.16 %Capi échangé : 2 375 M€Capi. :

Bekaert : Plombé par les changes, lanterne rouge du Bel 20

tradingsat

(CercleFinance.com) - Bekaert a enregistré, au premier trimestre de son exercice 2014, un chiffre d'affaires consolidé de 782 millions d'euros, en baisse de 2% en données publiées à cause d'un effet de changes fortement négatif (- 5,9%) pour ce groupe belge très internationalisé. Les devises devraient en outre continuer de peser au 2e trimestre, estime la direction. En Bourse de Bruxelles, l'action Bekaert recule de 2% à 29 euros, et se classe ainsi en tant que plus forte baisse d'un indice Bel 20 en hausse de 0,2%.

A changes constants, les ventes de ce groupe spécialisé dans les fils d'acier et les revêtements ont augmenté de plus de 4% et en données organiques, la progression atteint 4,2%.

L'impact des devises a été particulièrement marqué en Amérique latine : en baisse publiée de 20% à 141 millions d'euros, le CA est pénalisé par un effet de changes négatif de 27%. En Asie Pacifique, le CA progresse de 5% à 226 millions, et ce malgré un effet devises négatif de 10%.

Le groupe estime avoir 'très bien débuté l'année avec une forte croissance des volumes poussée par une hausse de la demande en Europe et en Asie”.

Et Bekaert de déplorer : 'cette croissance organique a toutefois été plus qu'annihilée au niveau du chiffre d'affaires par l'incidence négative des taux de change'.

Par ailleurs, la dette nette est passée de 573 millions d'euros à fin décembre à 640 millions d'euros au 31 mars.

En guise de perspectives, Bekaert 's'attend à ce que la demande solide se maintienne en Europe et continuera à défendre et à renforcer ses fortes positions en Chine. L'entreprise ne s'attend pas à de changements majeurs dans les marchés nord-américains et prévoit un ralentissement continu en Amérique latine, en ligne avec la tendance du PIB pour la région.'

Et Bekaert d'ajouter : 'l'entreprise s'attend à ce que les mouvements de change continueront à engendrer une incidence de change défavorable au cours du second trimestre 2014.'


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...