Bourse > Banco santander > Banco santander : Repli des marchés boursiers à l'ouverture en Europe
BANCO SANTANDERBANCO SANTANDER SANTA - ES0113900J37SANTA - ES0113900J37
4.670 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
4.830 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 10 029 M€Capi. :

Banco santander : Repli des marchés boursiers à l'ouverture en Europe

Repli des marchés boursiers à l'ouverture en EuropeRepli des marchés boursiers à l'ouverture en Europe

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en repli mardi, plombées comme la veille par la glissade du secteur bancaire et aussi par des prises de bénéfice qui affectent le compartiment automobile.

À Paris, l'indice CAC 40 reculait de 40,57 points ou 0,92% à 4.368,60 points après 40 minutes d'échanges. Le Dax-30 perdait 0,67% à Francfort et le FTSE 0,41% à Londres, tandis que Milan (-1,5%) sous-performe avec UniCredit et FiatChrysler qui ont été réservés à la baisse en début de séance.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro abandonne 0,93% et le FTSEurofirst 300 0,78%. Le Stoxx 600 cède près de 1% à son plus bas niveau depuis le 19 juillet.

L'indice des valeurs bancaires perd 2,5%, la plus forte baisse des indices sectoriels européens, après déjà un recul de 1,8% la veille consécutif aux résultats des tests de résistance dans le secteur.

Commerzbank chute de 6,59%, la plus forte baisse du FTSEurofirst 300, après avoir averti sur ses résultats 2016 qui seront en baisse par rapport à l'année dernière, notamment à cause de la politique de taux bas de la Banque centrale européenne.

Credit Suisse et UBS décrochent de 5,77% et 5,74%, les deux plus fortes baisses du Stoxx 50, rattrapant leur retard de lundi qui était jour férié en Suisse.

Credit Suisse, dont le titre a baissé de 45% depuis le début de l'année, va en outre sortir du Stoxx 50 lundi prochain, en compagnie de Deutsche Bank, a annoncé Stoxx Ltd avant l'ouverture. Deutsche Bank cède 3,60% de son côté, quatrième plus forte baisse de l'indice derrière Banco Santander (-3,67%).

ASML Holding et Vinci remplaceront les deux banques dans cet indice suivi de près par les gérants.

DSM (+3,86%), le spécialiste néerlandais de la nutrition, signe la meilleure performance du FTSEurofirst et le français Eurofins Scientific (+7,44%) se classe en tête du Stoxx 600, les deux titres atteignant des records après la publication de résultats trimestriels meilleurs que prévu.

Le laboratoire allemand Fresenius (1,89%), deuxième plus forte hausse du FTSEurofirst, est également recherché après ses résultats alors que le distributeur Metro (-6,65%) et le fabricant de puces Infineon (-4,08%) sont sanctionnés.

Dans le compartiment automobile, Fiat Chrysler, Renault et Faurecia lâchent plus de 2%, et BMW (-1,6%) ne profite pas de l'annonce de résultats meilleurs que prévu.

En vedette, Maurel & Prom s'envole de 37% pour sa reprise de cotation après l'annonce d'un projet de cession qui valorise le groupe français jusqu'à 892 millions d'euros. Le titre avait perdu quelque 70% de sa valeur sur les trois dernières années.

Les cours du pétrole regagnent un peu de terrain, avec le WTI américain qui repasse au-dessus des 40 dollars, après leur chute de plus de 3,5% la veille

Sur le marché des changes, l'euro/dollar a atteint un pic de cinq semaines à 1,12 dollar. La monnaie américaine fléchit contre l'ensemble des devises, y compris face au yen qui ne réagit guère à la présentation du nouveau plan de relance japonais. "On en connaît le montant et les grands lignes alors ce devrait être sans grand effet sur le dollar/yen, qui est plutôt sensible à l'évolution des taux d'intérêt de la Réserve fédérale", dit Shinichiro Kadota, analyste changes et taux chez Barclays Securities Japan.

L'indice dollar qui mesure le niveau du billet vert face à un panier de devises, cède 0,3% pour un recul de plus de 3% depuis le début de l'année.

Le dollar australien se reprend également face à la devise américaine après un bref accès de faiblesse qui a fait suite à l'annonce d'une baisse de taux en Australie.

(avec Atul Prakash à Londres, Véronique Tison pour le service français)

Copyright © 2016 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...