Bourse > Axa > Axa : Le FMI s'inquiète pour certaines compagnies d'assurance vie
AXAAXA CS - FR0000120628CS - FR0000120628
23.755 € -2.42 % Temps réel Euronext Paris
23.805 €Ouverture : -0.21 %Perf Ouverture : 23.930 €+ Haut : 23.620 €+ Bas :
24.345 €Clôture veille : 2 188 360Volume : +0.09 %Capi échangé : 57 609 M€Capi. :

Axa : Le FMI s'inquiète pour certaines compagnies d'assurance vie

(Tradingsat.com) - Le Fonds monétaire international (FMI) tire la sonnette d'alarme. Dans son dernier rapport sur la stabilité financière mondiale publié mercredi, l’institution estime que "les assureurs-vie européens de taille moyenne donnant des signes de faiblesse pourraient se heurter à des risques graves et grandissants".

En cause, les rendements obligataires à long terme, qui se sont repliés du fait des craintes de désinflation et des perspectives de maintien des politiques monétaires accommodantes. Concrètement, les assureurs placent une grande partie de l’épargne en achetant des obligations d’Etat émises par des pays plus sûrs, comme la France et l’Allemagne, mais qui sont moins rémunératrices.

"En ce moment, les compagnies d’assurance entrent beaucoup d'actifs obligataires à moins de 1%, donc elles détruisent la rentabilité de l'actif et ont de moins en moins de place pour prendre leurs frais de gestion", explique un professionnel du secteur. Le problème, c’est qu’au bout de la chaîne, les contrats d’assurance proposés aux particuliers offrent des taux de rémunération plus élevés.

Le FMI a identifié un autre risque majeur, celui de la contagion. "Les tests de résistance réalisés par l’Autorité européenne des assurances et des pensions professionnelles font apparaître que 24% des assureurs risquent de ne pas pouvoir tenir leurs exigences de solvabilité dans un scénario de persistance des faibles taux d’intérêt", souligne l’institution.

"Le secteur compte un portefeuille de 4.400 milliards d’euros d’actifs dans l’Union européenne et présente une interconnexion forte et croissante avec le système financier dans son ensemble, d’où un risque de contagion", avertit le FMI, qui estime que près du quart des assureurs risquent de ne pas pouvoir tenir leurs exigences de solvabilité si la faiblesse des taux d’intérêt persiste.

Résistance des grandes compagnies

Autre menace qui plane sur le secteur, la remontée des taux. Dans ce contexte, les assureurs pourraient se retrouver dans l’impossibilité de revendre leurs obligations acquises à des taux dérisoires, à moins de les céder à perte… En parallèle, les épargnants retireraient massivement leurs fonds de l'assurance vie car d'autres produits financiers, tels que les livrets bancaires, deviendraient plus rémunérateurs que les fonds en euros. Un risque non négligeable, mais que certains analystes veulent néanmoins relativiser.

Dans une récente note de recherche consacrée au Groupe Axa, un courtier parisien s’était montré plutôt rassurant : "La baisse des taux en Europe, qui sera plus limitée maintenant selon nos économistes, accroît la visibilité du titre [en bourse, ndlr] tandis que leur probable remontée aux Etats-Unis améliorera la marge financière dans les activités Vie, significatives dans ce pays". Ce même broker soulignait également l’importance des produits de prévoyance développés par le Groupe - bien mieux margés - et de la présence dans les pays à forte croissance.

Pour le banquier privé Berenberg, "les compagnies d’assurance travaillent dur et continuent d’accentuer leurs efforts sur les réductions de coûts et la diminution des risques". En tout cas, "le phénomène de taux bas n’est pas nouveau, et les assureurs ont agréablement surpris en faisant preuve de résistance", ajoutait ce spécialiste dans une étude sectorielle publiée en janvier dernier. Selon lui, ils auraient même les "outils" pour faire face aux nombreux défis qui les attendent...


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...