Bourse > Aviation latecoere > Aviation latecoere : "Sur le point d'engager des discussions avec ses prêteurs"
AVIATION LATECOEREAVIATION LATECOERE LAT - FR0000032278LAT - FR0000032278
3.420 € +0.88 % Temps réel Euronext Paris
3.390 €Ouverture : +0.88 %Perf Ouverture : 3.420 €+ Haut : 3.370 €+ Bas :
3.390 €Clôture veille : 56 643Volume : +0.06 %Capi échangé : 322 M€Capi. :

Aviation latecoere : "Sur le point d'engager des discussions avec ses prêteurs"

(Tradingsat.com) - Groupe Latécoère, dont le titre est particulièrement chahuté lundi, a réagi cet après-midi aux informations de presse mettant en avant les risques liés à un éventuel raid hostile de fonds spéculatifs au capital du groupe en difficulté, via un rachat de dettes auprès des banques.

Selon "Le Monde", le groupe toulousain est "au centre d'un bras de fer financier" dans lequel des fonds "vautours" se sont invités en "ramassant" discrètement de la dette auprès des banques "désireuses de jeter l'éponge".

"Ces fonds spécialisés achètent des créances à bas prix afin de constituer une position de prêteur incontournable permettant de forcer éventuellement une conversion de dette en capital", explique le journal, qui affirme que "Apollo Global Management et Monarch Alternative Capital sont à la manoeuvre".

Dans un communiqué, l'équipementier aéronautique a rappelé qu'il était "sur le point d’engager des discussions avec ses prêteurs afin de se doter d’une structure de financement de long terme à même de soutenir son développement et permettre son adéquation avec la nature long-terme de ses activités".

La société a par ailleurs sollicité la désignation d’un mandataire ad hoc pour l’assister dans la conduite de ces discussions, et espère finaliser ces négociations avant l’arrêté et la publication de ses résultats annuels 2014 clos le 31 décembre. Latécoère informera le marché des principaux termes de l’accord quand il sera conclu conformément à la réglementation boursière, a-t-elle ajouté.

Le spécialiste des portes et des fuselages d'avions a essuyé une perte de 80 millions d'euros en 2013 et sa dette nette s'élevait à près de 320 millions d'euros. Sur le plan de l'actionnariat, les salariés détenaient environ 9% de l'entreprise au 31 décembre 2013, et le financier Tikehau, propriétaire de Salvepar, 6,5%.

Dans une note récente, les analystes du CM-CIC indiquaient que "la renégociation bancaire qui aura lieu avant le 31 décembre 2014 pouvait prendre de multiples formes". "Évidemment dans un cas optimal pour la société, elle correspondrait d’une façon ou d’une autre à une conversion de la dette en capital", soulignait le courtier à l'issue d'un roadshow organisé le mois dernier.

Lundi, à la Bourse de Paris, l'action du Groupe Latécoère chutait de plus de 13% sur les 9 euros, après avoir atteint un plus bas depuis fin juillet de l'année ernière.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...