Bourse > Auplata > Auplata : Perte nette de 8,5 M€ en 2013
AUPLATAAUPLATA ALAUP - FR0010397760ALAUP - FR0010397760
0.880 € -1.12 % Temps réel Euronext Paris
0.890 €Ouverture : -1.12 %Perf Ouverture : 0.890 €+ Haut : 0.880 €+ Bas :
0.890 €Clôture veille : 6 892Volume : +0.01 %Capi échangé : 47 M€Capi. :

Auplata : Perte nette de 8,5 M€ en 2013

tradingsat

(Tradingsat.com) - Le producteur d'or Auplata a annoncé jeudi soir un chiffre d’affaires consolidé de 20,3 millions d'euros sur l'exercice 2013, contre 20,9 millions d'euros en 2012. La production d’or s’est élevée à 594 kg, en hausse de 14% par rapport à l’année précédente. Néanmoins, le chiffre d’affaires annuel s’est inscrit en léger recul de 3%, affecté par la chute de 18% des cours de l’or sur la période (Source : World Gold Council), a souligné le groupe.

Malgré l’intensification de la production tout au long de l’exercice, qui s’est traduite par une accélération au 2nd semestre (+ 20%) grâce aux investissements menés depuis plusieurs mois pour moderniser les unités d’extraction et améliorer les rendements de production, la performance opérationnelle d’Auplata a été fortement pénalisée par le contexte de marché baissier.

Néanmoins, grâce aux mesures de rationalisation des coûts prises dès le 1er semestre, la perte d’EBITDA a été divisée par plus de deux entre le 1er et le 2nd semestre, et ce malgré l’accélération de la baisse des cours de l’or au 2nd semestre (-16% pour le cours moyen de l’or entre le 1er et le 2nd semestre 2013).

Au final, l’EBITDA s’est élevé à -5,3 M€ sur l’ensemble de l’exercice 2013. Après prise en compte des dotations nettes aux amortissements, en hausse sensible du fait des investissements réalisés, et aux provisions, le résultat opérationnel courant s’est établi à -8,5 M€ en 2013.

Le résultat opérationnel est ressorti à -7,4 M€ après comptabilisation d’un produit non récurrent, correspondant à la reprise partielle de la dépréciation des titres Columbus Gold. Après prise en compte du résultat financier net, constitué pour l’essentiel du paiement du coupon obligataire, et de la quote-part dans les résultats des entreprises mises en équivalence, soit -0,8 M€ liés à la filiale Columbus Gold, le résultat net part du groupe s’est élevé à -8,5 M€ en 2013.

Au 31 décembre 2013, les capitaux propres part du groupe d’Auplata s’élevaient à 23,2 M€. La trésorerie disponible s’établissait à 2,8 M€ et les dettes financières (hors compte courant actionnaires) à 6,5 M€, constituées pour l’essentiel de l’emprunt obligataire émis en mars 2010.

Compte tenu de l’important programme d’investissements mené en 2013, avec 7,3 M€ d’acquisition d’immobilisations corporelles contre seulement 2,6 M€ en 2012, les actionnaires de référence d’Auplata ont continué d’apporter leur soutien financier à la société, à travers la réalisation de deux augmentations de capital réservées pour un montant total de 4 M€ au 2nd semestre.

En outre, Auplata a renforcé son bilan depuis la clôture de l’exercice 2013, à travers la réalisation d’une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription (DPS) de 5 M€ en mars 2014, afin notamment de financer les futures unités industrielles d’extraction d’or utilisant le procédé de cyanuration.

Au 1er trimestre 2014, la production d’or d’Auplata s’est élevée à 123 kg, en progression de 14% par rapport au 1er trimestre de l’année précédente. Malgré la fermeture du site minier de Yaou au 4ème trimestre 2013, la hausse de la productivité des activités d’extraction et le recours à la sous-traitance ont permis de faire état d’une croissance solide de la production. En outre, cette progression de l’activité s’est appuyée sur une structure de coût allégée suite aux mesures d’économie et de contrôle des coûts prises au 2nd semestre 2013.

Le chiffre d’affaires consolidé s’est établi à 4,2 M€, en recul trimestriel de 10%, toujours pénalisé par la baisse des cours de l’or (30 299 €/kg d’or en moyenne au 1er trimestre 2014 contre 39 740 €/kg au 1er trimestre 2013, soit un recul de 24% – Source : World Gold Council).

Auplata a annoncé, le 25 février 2014, avoir reçu l’autorisation, pour la construction d’une unité pilote de traitement de concentrés aurifères utilisant le procédé de cyanuration sur la commune de Remire-Montjoly (Guyane française).

Dans un premier temps, cette unité pilote de traitement des concentrés aurifères permettrait d’augmenter la production aurifère par gravimétrie de l’ordre de 20%. Les études portant sur la construction de cette unité ont démarré en prévision d’une mise en service en fin d’année 2014.

Dans un second temps, Auplata souhaite implanter des unités industrielles de plus grande capacité directement sur les sites miniers afin d’accroître plus sensiblement la production d’or.

Dans cette perspective, le dossier de demande d’autorisation pour l’unité de cyanuration sur la mine de Dieu Merci fait actuellement l’objet de premiers échanges avec l’administration française, préalables à l’entrée dans la phase d’enquête publique. Un dossier de demande d’autorisation pour une 2ème unité de cyanuration, qui serait située sur le site minier de Yaou, doit être déposé avant la fin du 1er semestre 2014.

Parallèlement, Auplata poursuit ses discussions avec des sociétés minières d’envergure qui pourraient constituer de nouveaux partenaires dans le but de valoriser ses titres miniers et ainsi jouer un rôle de premier plan dans l’essor de l’industrie aurifère française en Guyane.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...