Bourse > Arkema > Arkema : Attend des explications sur Kem One
ARKEMAARKEMA AKE - FR0010313833AKE - FR0010313833
90.090 € +0.45 % Temps réel Euronext Paris
89.990 €Ouverture : +0.11 %Perf Ouverture : 90.530 €+ Haut : 88.900 €+ Bas :
89.690 €Clôture veille : 196 752Volume : +0.26 %Capi échangé : 6 799 M€Capi. :

Arkema : Attend des explications sur Kem One

tradingsat

(CercleFinance.com) - Arkema indique que le tribunal de commerce de Lyon vient de décider d'ouvrir une procédure de redressement judiciaire avec continuation de l'activité pendant une période d'observation de six mois pour la société Kem One SAS, correspondant à la partie amont (électrolyses chlore/soude et production de PVC) de l'ensemble des activités cédées par Arkema au groupe Klesch.

Arkema rappelle à cette occasion que la cession du pôle vinyliques au groupe Klesch finalisée le 2 juillet 2012 portait sur un ensemble industriel complet et cohérent économiquement, allant de l'amont (électrolyses chlore/soude et production de PVC) jusqu'à l'aval (transformation du PVC, en compounds, tubes et profilés). 'Le maintien de cette intégration était un facteur-clé de réussite de Kem One dans le futur', ajoute le groupe.

Arkema précise que la situation créée aujourd'hui est un acte unilatéral du groupe Klesch qui a pris la décision de séparer les deux activités amont (Kem One SAS) et aval (Kem One Innovative Vinyls SAS) et de ne pas mettre en place les financements et garanties prévus.

Arkema attend donc que la procédure de redressement judiciaire permette de clarifier les raisons de la situation actuelle (marche des unités, gestion de la force majeure du vapocraqueur de Lavéra, évolution des marges et des volumes) et souhaite que cette procédure permette également de s'assurer au plus vite que les moyens financiers mis par Arkema à la disposition de Kem One ont été utilisés conformément à leur objet social.

Arkema rappelle que la cession des activités vinyliques au groupe Klesch en juillet 2012 s'est faite en toute transparence, en totale régularité et en parfaite conformité avec les pratiques usuelles dans ce type d'opérations et est parfaitement confiant dans sa capacité à le démontrer.

Arkema précise enfin que son exposition à la société Kem One SAS s'élevait au 31 décembre 2012, sans augmentation depuis, à un total de 125 millions d'euros, correspondant à 65 millions d'euros de créances et 60 millions d'euros de garanties en faveur de tiers.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...