Bourse > Areva ci > Areva ci : Perte opérationnelle en 2010 mais croissance en vue pour areva
Areva CiAreva Ci CEI - FR0004275832CEI - FR0004275832
11.740 € +0.45 %
11.870 €Ouverture : -1.10 %Perf Ouverture : 11.740 €+ Haut : 11.470 €+ Bas :
11.880 €Clôture veille : 10 973Volume : -Capi échangé : -Capi. :

Areva ci : Perte opérationnelle en 2010 mais croissance en vue pour areva

tradingsat

par Benjamin Mallet

PARIS (Reuters) - Areva a annoncé jeudi avoir accusé une perte opérationnelle en 2010, en raison notamment d'une provision sur la construction du réacteur EPR finlandais, mais le spécialiste public du nucléaire vise une croissance de son activité en 2011.

Areva table pour l'exercice en cours sur une croissance "significative" de son carnet de commandes, une progression de ses ventes et une marge opérationnelle supérieure à 5%, contre 5,8% (avant exceptionnels) en 2010.

Le groupe a également confirmé qu'il tablait à l'horizon 2012 sur des ventes de 12 milliards d'euros, sur une marge opérationnelle à deux chiffres et sur un cash-flow opérationnel libre "significativement positif".

Ces annonces interviennent alors que l'Elysée doit prochainement décider de reconduire ou remplacer la présidente du directoire d'Areva, Anne Lauvergeon, dont le deuxième mandat à la tête du groupe arrive à échéance fin juin.

"Bien sûr, j'ai envie de continuer. En dix ans, nous sommes devenu un acteur d'envergure mondiale, je suis extrêmement fière du chemin que nous avons parcouru", a déclaré Anne Lauvergeon lors d'une conférence avec la presse et les analystes. "Pourquoi s'arrêter en si bon chemin ?"

"J'ai eu d'autres propositions, de diverses natures, j'ai tendance à être plutôt monomaniaque sur le sujet. C'est vrai que cet emploi suscite de nombreuses convoitises... En même temps, on ne fabrique pas des boîtes de conserve chez Areva."

Le gouvernement vient en outre de demander à la société de transformer en filiale ses mines d'uranium, en "préalable à l'examen et à la mise en oeuvre des scénarios stratégiques et financiers permettant d'en assurer le développement".

Cette opération pourrait être le prélude à l'ouverture du capital de cette activité minière, qui suscite l'intérêt d'EDF et d'investisseurs étrangers comme le Qatar.

RÉSULTAT NET DOPÉ PAR LA VENTE DE T&D

Areva a enregistré en 2010 une perte opérationnelle de 423 millions d'euros, contre un bénéfice de 97 millions en 2009, et un chiffre d'affaires - déjà publié - de 9,1 milliards (+6,7%).

Ses performances opérationnelles ont notamment été pénalisées par une provision de 367 millions d'euros au premier semestre en raison des retards enregistrés sur le chantier finlandais d'OL3, dont la mise en exploitation nucléaire est prévue pour fin 2012, soit près de trois ans et demi après la date initialement prévue.

Au total, Areva a enregistré 2,6 milliards d'euros de provisions au titre d'OL3.

Le groupe a également comptabilisé 426 millions d'euros d'ajustements comptables sur certains actifs miniers en 2010, en raison notamment de la chute des prix de l'uranium.

Son résultat opérationnel hors éléments particuliers s'élève cependant à 532 millions d'euros, en hausse de 60,7%.

Le résultat net part du groupe atteint 883 millions d'euros en 2010 (+60,0%), grâce en particulier à la plus-value de 1,2 milliard dégagée sur la cession de la branche transmission et distribution (T&D).

Areva ne propose pas de dividende au titre de 2010, alors qu'il avait versé 250 millions d'euros (70 centimes) au titre de 2009, le groupe ayant choisi d'affecter l'intégralité de son résultat net à ses fonds propres.

PRÊT POUR L'ÉOLIEN OFFSHORE FRANÇAIS

L'endettement net de la société s'élevait à 3.672 millions d'euros à fin 2010 contre 6.193 millions à fin 2009, pour des fonds propres de 9.578 millions contre 7.574 millions fin 2009.

Détenu à près de 87% par l'Etat, Areva vient de boucler une augmentation de capital de 935 millions d'euros. Après cette opération, la société "n'a pas besoin de fonds supplémentaires" pour financer son développement, a déclaré Anne Lauvergeon.

Une cotation en Bourse des actions du spécialiste français du nucléaire devrait avoir lieu avant la fin mai, a de son côté indiqué le directeur financier, Alain-Pierre Raynaud. Le groupe n'est actuellement coté que sous la forme des certificats d'investissement qui représentent environ 4% du capital.

Areva s'est en outre dit prêt à participer aux appels d'offres pour des éoliennes offshore au large des côtes français, le groupe ayant sélectionné trois sites pour la production - Cherbourg, Dunkerque et Le Havre -, pour un potentiel de 4.000 emplois.

Edité par Gregory Schwartz

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...