Bourse > Areva ci > Areva ci : Le chiffre d'affaires et commandes d'areva en légère baisse
Areva CiAreva Ci CEI - FR0004275832CEI - FR0004275832
11.740 € +0.45 %
11.870 €Ouverture : -1.10 %Perf Ouverture : 11.740 €+ Haut : 11.470 €+ Bas :
11.880 €Clôture veille : 10 973Volume : -Capi échangé : -Capi. :

Areva ci : Le chiffre d'affaires et commandes d'areva en légère baisse

Le chiffre d'affaires et commandes d'areva en légère baisseLe chiffre d'affaires et commandes d'areva en légère baisse

PARIS, 27 octobre - Areva a publié jeudi des ventes en recul de 3,5% sur les neuf premiers mois de 2011 et fait état d'une légère diminution de son carnet de commandes au troisième trimestre, conséquences entre autres de l'impact de l'accident de Fukushima.

Le spécialiste public du nucléaire, qui doit présenter le 13 décembre sa nouvelle stratégie dans le contexte de l'après-Fukushima, a enregistré au 30 septembre un chiffre d'affaires de 5,950 milliards d'euros, contre 6,168 milliards sur les neuf premiers mois de l'an dernier.

A données comparables (périmètre et taux de changes constants), la baisse du chiffre d'affaires est ramenée à 1,5%, précise Areva dans un communiqué. Sur le seul troisième trimestre, le chiffre d'affaires a reculé de 2,9% (-1,3% à données comparables), à 1,953 milliard d'euros.

Le carnet de commandes, à 42,7 milliards d'euros au 30 septembre, est en repli de 1,0% par rapport à fin juin mais stable par rapport au 30 septembre 2010.

"Les annulations de commandes constatées depuis l'accident de Fukushima sont restées limitées à 301 millions d'euros à fin septembre 2011", note le groupe.

A données comparables, les activités mines-amont ont enregistré une baisse de 3,2% sur les neuf premiers mois de l'année par rapport à la même période l'an dernier, tandis que les réacteurs et services enregistraient une croissance de 4,0%, l'aval une baisse de 14,7% et les énergies renouvelables un bond de 53,2%.

Le nouveau président du directoire d'Areva, Luc Oursel, a par ailleurs fait savoir le 12 octobre que le groupe pourrait décaler certains investissements pour s'adapter au contexte de l'après-Fukushima, jugeant "impératif" d'améliorer les finances du groupe public, détenu à près de 90% par l'Etat.

Areva a d'ores et déjà révisé à la baisse son scénario de croissance du marché nucléaire mondial pour tenir compte des décisions consécutives à la catastrophe nucléaire japonaise.

Selon un article du Figaro publié vendredi, le plan stratégique que dévoilera Areva en décembre pourrait se traduire par la suppression de 3.000 à 4.000 postes selon "le scénario le plus dur évoqué au sein du management".

Avant la publication du chiffre d'affaires, jeudi, l'action Areva a terminé en hausse de 5,26% à 22,50 euros.

Marc Angrand, édité par Cyril Altmeyer

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...