Bourse > Areva ci > Areva ci : Areva, écarté de l'appel d'offre tchèque, va contester
Areva CiAreva Ci CEI - FR0004275832CEI - FR0004275832
11.740 € +0.45 %
11.870 €Ouverture : -1.10 %Perf Ouverture : 11.740 €+ Haut : 11.470 €+ Bas :
11.880 €Clôture veille : 10 973Volume : -Capi échangé : -Capi. :

Areva ci : Areva, écarté de l'appel d'offre tchèque, va contester

Areva, écarté de l'appel d'offre tchèque, va contesterAreva, écarté de l'appel d'offre tchèque, va contester

PRAGUE/PARIS (Reuters) - Le producteur tchèque d'électricité CEZ a annoncé vendredi avoir exclu Areva de l'appel d'offres portant sur l'extension de la centrale de Temelin, une décision que le spécialiste français du nucléaire conteste.

CEZ, plus grand groupe d'Europe centrale par la capitalisation boursière et première entreprise de services aux collectivités de la zone géographique, prévoit de construire deux nouveaux réacteurs dans la centrale de Temelin, un village proche de la frontière autrichienne.

Le projet s'élève à près de 10 milliards de dollars (environ 8 milliards d'euros).

Selon CEZ, Areva n'a pas rempli les critères - dont certains "cruciaux" - de l'appel d'offres. Le groupe tchèque a précisé que les critères en question étaient à la fois commerciaux et légaux, sans plus de détails.

Restent en course Westinghouse, filiale de Toshiba et le russe Atomstroyexport.

Une porte-parole d'Areva a indiqué que le groupe contesterait la décision de CEZ "selon les règles stipulées dans les conditions de l'appel d'offre".

"Areva croit fermement avoir satisfait tous les critères de l'offre et répondra aux questions soulevées par CEZ. Nous sommes persuadés que l'offre que nous avons faite à CEZ est la plus compétitive et notre engagement dans le projet d'extension de Temelin reste entier", a-t-elle ajouté.

Areva a annoncé fin 2011 qu'il espérait engranger 10 commandes de réacteurs de type EPR dans les cinq prochaines années, le groupe ciblant en particulier la Chine et l'Inde.

Quatre réacteurs EPR sont actuellement en chantier : un en Finlande, un en France et deux en Chine. Mais les chantiers finlandais et français subissent d'importants retards et surcoûts et concentrent les critiques des opposants au nucléaire.

Estimé à 6 milliards d'euros en France, le coût de l'EPR, un réacteur puissant et conçu pour être extrêmement sûr, a par ailleurs été mis en cause dans l'échec de la filière française dans le cadre d'un appel d'offres géant pour des centrales à Abou Dhabi, fin 2009.

La participation du secteur public (CEA, Etat) au capital d'Areva s'élève à 83%. Vers 16h05, l'action Areva gagnait 2,21% à 14,31 euros malgré ces annonces.

Jason Hovet, avec Benjamin Mallet à Paris, Nicolas Delame pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2012 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...