Bourse > Areva > Areva : Une provision sur la Finlande freine le semestre d'Areva
AREVAAREVA AREVA - FR0011027143AREVA - FR0011027143
4.535 € -0.13 % Temps réel Euronext Paris
4.540 €Ouverture : -0.11 %Perf Ouverture : 4.570 €+ Haut : 4.528 €+ Bas :
4.541 €Clôture veille : 8 217Volume : +0.00 %Capi échangé : 1 738 M€Capi. :

Areva : Une provision sur la Finlande freine le semestre d'Areva

Les résultats d'Areva en baisse au premier semestreLes résultats d'Areva en baisse au premier semestre

PARIS (Reuters) - Areva a publié mercredi des résultats en baisse au premier semestre 2013, freinés par une nouvelle provision au titre du chantier du réacteur EPR finlandais d'OL3, mais a confirmé ses objectifs annuels de rentabilité.

Le spécialiste public du nucléaire, dont l'Etat français contrôle directement ou indirectement près de 87% du capital, a enregistré près de 3,3 milliards d'euros de provisions depuis le début de ce chantier, qui connaît d'importants retards et surcoûts.

La nouvelle provision, de 150 millions d'euros, est due selon Areva à un "efficacité insuffisante dans la réalisation des travaux de construction résiduels (notamment les travaux de finition)".

"Ce sujet fait d'ores et déjà l'objet de plans d'actions avec (le client) TVO et les fournisseurs concernés afin d'améliorer la performance", a ajouté le groupe français, précisant que "la situation (serait) réévaluée à la clôture de l'exercice à la lumière du résultat des travaux en cours sur la révision du planning général".

L'opérateur finlandais d'électricité Teollisuuden Voima (TVO) avait annoncé en février que le démarrage de la production du réacteur nucléaire EPR d'Olkiluoto (OL3) était susceptible de n'intervenir qu'en 2016, alors que soit avec près de 7 ans de retard par rapport à la date initialement prévue.

Le président du directoire d'Areva, Luc Oursel, avait estimé fin 2012 que le coût de l'EPR finlandais OL3 devrait être "voisin" de celui de Flamanville (Manche), relevé par EDF en décembre dernier à près de 8,5 milliards d'euros.

Areva, qui avait en début d'année pris comme "hypothèse" de renouer avec un bénéfice net en 2013, a enregistré au premier semestre un résultat net part du groupe nul (contre 80 millions au premier semestre 2012).

OBJECTIF DE CROISSANCE ORGANIQUE CONFIRMÉ

Le groupe a cependant confirmé viser un excédent brut d'exploitation (Ebitda) supérieur à 1,1 milliard d'euros en 2013, après un montant de 473 millions au premier semestre, contre 817 millions au premier semestre 2012.

Son résultat opérationnel a atteint 245 millions d'euros (contre 441 millions) et son chiffre d'affaires 4,8 milliards (+10,0%).

Areva a également redit que son flux de trésorerie opérationnel libre avant impôts, qui traduit sa capacité à autofinancer ou non son développement, devrait être à l'équilibre sur l'ensemble de 2013.

Cet indicateur est toutefois resté négatif au premier semestre, à -313 millions d'euros contre -476 millions un an plus tôt.

Areva a en outre confirmé viser en 2013 une croissance organique de 3% à 6% pour ses activités nucléaires mais a revu à la baisse son objectif de ventes annuelles dans les renouvelables, de 600 à 450 millions d'euros.

Avant la publication de ces résultats, l'action du groupe a clôturé en hausse de 3,37% à 13,665 euros, progressant de 6,6% depuis le début de 2013 après un plongeon de 33% en 2012.

Benjamin Mallet, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2013 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...