Bourse > Areva > Areva : En chute libre (-20%) après "profit warning"
AREVAAREVA AREVA - FR0011027143AREVA - FR0011027143
4.440 € +0.45 % Temps réel Euronext Paris
4.410 €Ouverture : +0.68 %Perf Ouverture : 4.440 €+ Haut : 4.410 €+ Bas :
4.420 €Clôture veille : 19 711Volume : +0.01 %Capi échangé : 1 701 M€Capi. :

Areva : En chute libre (-20%) après "profit warning"

(Tradingsat.com) - Areva enregistre vendredi matin une chute vertigineuse de près de 20% (-19,3% à 12,6 euros) après l'annonce de résultats semestriels dégradés accompagnés d'un avertissement sur les comptes 2014. Le groupe nucléaire a vu son chiffre d'affaires reculer de 12,4% à 3 889 millions d'euros au 1er semestre 2014. Le résultat opérationnel est passé d'un bénéfice de 290 millions d'euros au 1er semestre 2013 à un perte de -305 millions d'euros un an plus tard. Le résultat net ressort en perte de -694 millions d'euros, contre un résultat nul à la même période de l'exercice précédent.

« Le groupe affiche une perte nette au premier semestre. C’est la conséquence des pertes enregistrées dans les activités renouvelables, de provisions complémentaires liées à des projets, de dépréciations d’actifs et d’une conjoncture du marché nucléaire encore dégradée », explique Luc Oursel, le président du directoire.

Pour 2014, compte tenu d'un marché du nucléaire plus difficile que prévu et de la progression plus lente de projets en cours, Areva prévoit désormais "une baisse du chiffre d’affaires organique de 10 %", une marge d’excédent brut d'exploitation (EBE) d’environ 7 % du chiffre d’affaires, des investissements bruts ramenés à 1,1 milliard d’euros, ainsi qu'un cash-flow opérationnel libre avant impôts proche de l’équilibre.

Sur la période 2015-2016, Areva se fixe pour objectifs : une croissance organique du chiffre d’affaires de l’ordre de 4 à 5 % en moyenne par an, une marge d’EBE d’environ 10-11 % du chiffre d’affaires en 2015 et d’environ 14-15 % du chiffre d’affaires en 2016, des investissements bruts inférieurs à 1,1 milliard d’euros par an en moyenne, un cash-flow opérationnel libre avant impôts proche de l’équilibre en 2015 et nettement positif en 2016.

"La croissance et les marges doivent rebondir dès 2015 et le programme de dépenses d'investissement sera encore réduit. Le FCF opérationnel doit être à l’équilibre seulement en 2015 et positif en 2016. Ceci change fortement les prévisions financières consolidées et la valorisation", commente aujourd'hui Oddo Securities.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...