Bourse > Areva > Areva : Areva toujours plombé par l'EPR finlandais et sa restructuration
AREVAAREVA AREVA - FR0011027143AREVA - FR0011027143
4.700 € +1.89 % Temps réel Euronext Paris
4.690 €Ouverture : +0.21 %Perf Ouverture : 4.759 €+ Haut : 4.590 €+ Bas :
4.613 €Clôture veille : 52 931Volume : +0.01 %Capi échangé : 1 801 M€Capi. :

Areva : Areva toujours plombé par l'EPR finlandais et sa restructuration

tradingsat

par Matthieu Protard et Geert De Clercq

PARIS (Reuters) - Areva a fait état vendredi d'une perte de deux milliards d'euros l'an dernier en raison de lourdes charges liées à sa restructuration et à une nouvelle provision pour l'EPR finlandais OL3 que le groupe français espère toujours démarrer fin 2018.

Le groupe , qui sera recentré sur le cycle du combustible nucléaire une fois son activité réacteurs (Areva NP) cédée à EDF, a expliqué avoir passé dans ses comptes de 2015 une nouvelle provision de 905 millions d'euros sur ce chantier.

Du fait de cette nouvelle charge, la facture cumulée sur l'EPR finlandais s'élève désormais à 5,5 milliards d'euros pour le groupe français, a expliqué Stéphane Lhopiteau, le directeur financier d'Areva, lors d'une conférence téléphonique.

Areva cherche à régler le contentieux qui l'oppose à son client finlandais TVO qui lui réclame 2,6 milliards d'euros dans le cadre d'une procédure d'arbitrage.

"Les discussions (avec TVO) sont encore en cours, elles sont positives", a fait savoir Stéphane Lhopiteau. "Les discussions traitent certes du contentieux mais elles traitent aussi des conditions de réalisation du projet (OL3)."

Interrogé lors d'une conférence de presse sur la perspective d'un accord avec TVO, Philippe Knoche, le directeur général d'Areva, s'est montré prudent et n'a pas voulu s'engager sur un quelconque calendrier, alors que le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, avait réclamé un accord avant fin février.

Le groupe a également indiqué que l'accord de crédit relais trouvé avec six banques pour un montant de 1,1 milliard d'euros lui permet d'assurer sa liquidité pour l'ensemble de l'exercice 2016.

€3,9 MILLIARDS DE TRÉSORERIE POUR 2016

La finalisation de la documentation liée à ce financement a contraint jeudi Areva à repousser de 24 heures la publication de ses résultats annuels et entraîné le même jour une suspension de sa cotation à la Bourse de Paris.

Vers 11h00, l'action s'inscrivait en baisse de 2,93% à 3,573 euros.

Grâce au crédit relais, à échéance janvier 2017, négocié avec le pool bancaire, Areva va pouvoir disposer pour cette année d'une trésorerie de 3,9 milliards d'euros, montant qui inclut les quelque 800 millions d'euros de trésorerie disponible à fin 2015.

Pour 2016, le groupe s'attend en outre à un cash-flow net négatif, compris entre -2 milliards et -1,5 milliard en 2016.

"Cette forte baisse s'explique par l'impact des mesures de redressement engagées, par les dépenses à encourir sur les grands projets et par la variation défavorable du BFR", indique l'entreprise dans un communiqué.

Areva a enregistré au titre de 2015 une perte opérationnelle de 1,39 milliard d'euros (contre -2,6 milliards en 2014), un excédent brut d'exploitation de 685 millions (contre 471 millions) et un chiffre d'affaires de 4,2 milliards (contre 3,95 milliards).

Le groupe a validé fin janvier le principe d'une augmentation de capital de 5 milliards d'euros destinée à restaurer son bilan, à laquelle l'Etat français participera en tant qu'actionnaire de référence, et qui sera effective début 2017.

(Avec Joseph Sotinel et Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot)

Copyright © 2016 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...