Bourse > Areva > Areva : Areva prévoit de nouvelles charges et dépréciations pour 2014
AREVAAREVA AREVA - FR0011027143AREVA - FR0011027143
4.730 € +0.64 % Temps réel Euronext Paris
4.700 €Ouverture : +0.64 %Perf Ouverture : 4.730 €+ Haut : 4.640 €+ Bas :
4.700 €Clôture veille : 26 527Volume : +0.01 %Capi échangé : 1 813 M€Capi. :

Areva : Areva prévoit de nouvelles charges et dépréciations pour 2014

Areva prévoit de nouvelles charges dans ses comptes 2014Areva prévoit de nouvelles charges dans ses comptes 2014

PARIS (Reuters) - Areva a annoncé lundi soir qu'il prévoyait de passer de nouvelles charges et dépréciations d'actifs dans ses comptes annuels qui seront publiés le 4 mars prochain.

Le groupe nucléaire, dont l'Etat français contrôle près de 87% du capital, indique qu'il pourrait revoir à la baisse la valeur de certains actifs et augmenter ses provisions pour perte à terminaison.

Au cours des dernières années, l'entreprise avait déjà été contrainte de passer plusieurs milliards d'euros de provisions sur son projet de réacteur nucléaire de nouvelle génération (EPR) en Finlande, qui accumule les retards.

"L'année 2014, et plus particulièrement le second semestre, a été éprouvante pour Areva", souligne Philippe Knoche, le directeur général du groupe dans un communiqué.

Areva a dans le même temps confirmé que des "reports d'encaissements" devraient avoir un impact sur le niveau de son cash flow opérationnel libre en 2014.

L'entreprise avait annoncé le 18 novembre la suspension de ses objectifs financiers pour 2015 et 2016, ce qui a soulevé la question de son éventuelle recapitalisation.

Standard & Poor's a dans la foulée abaissé les notes de la dette d'Areva, maintenant une perspective "négative" sur le groupe en raison des incertitudes sur le niveau de sa consommation de trésorerie en 2014 et en 2015.

Le groupe a prévu de présenter de nouvelles mesures d'économies ainsi qu'une révision de ses perspectives stratégiques et de son plan de financement à moyen terme lors de la publication de ses résultats 2014, programmée le 4 mars.

RECUL DE 8% DES REVENUS

Confronté aux retards et surcoûts du chantier du réacteur EPR finlandais et au glissement du calendrier de redémarrage des centrales nucléaires au Japon, Areva subit également les effets d'un marché en berne pour les services aux centrales existantes et les nouvelles constructions de réacteurs.

Le groupe a officiellement nommé le 8 janvier Philippe Varin à la présidence de son conseil d'administration et Philippe Knoche au poste de directeur général.

Pénalisé par une demande limitée de la part de ses clients électriciens, la société a vu son chiffre d'affaires reculer de 8% en 2014, à 8,33 milliards d'euros.

Selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S, les analystes attendaient en moyenne un chiffre d'affaires annuel de 8,2 milliards d'euros.

A fin décembre, son carnet de commandes s'élevait toutefois à 46,9 milliards d'euros, en hausse de 13% sur un an, et incluait pour quelque 5,5 milliards un accord de traitement et de recyclage avec EDF.

En Bourse, l'action Areva a clôturé à 9,80 euros (+0,04%).

(Matthieu Protard, Geert De Clercq et Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot)

Copyright © 2015 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...