Bourse > Arcelormittal > Arcelormittal : Plainte des sidérurgistes US contre les concurrents chinois
ARCELORMITTALARCELORMITTAL MT - LU0323134006MT - LU0323134006
5.498 € +2.50 %
5.336 €Ouverture : +3.04 %Perf Ouverture : 5.499 €+ Haut : 5.263 €+ Bas :
5.364 €Clôture veille : 21 772 700Volume : +1.31 %Capi échangé : 9 156 M€Capi. :

Arcelormittal : Plainte des sidérurgistes US contre les concurrents chinois

Plainte des sidérurgistes US contre les concurrents chinoisPlainte des sidérurgistes US contre les concurrents chinois

(Reuters) - Quatre sidérurgistes américains porteront plainte auprès du département du Commerce des Etats-Unis contre des aciéries chinoises qu'ils accusent de faire transiter leurs expéditions par le Vietnam pour contourner les droits d'importation, a annoncé jeudi le conseiller juridique de l'un d'eux.

Les sidérurgistes sont ArcelorMittal USA, Nucor, AK Steel Holdings et United States Steel, a précisé le cabinet d'avocats Kelley Drye & Warren.

Le département du Commerce avait imposé la semaine dernière des droits anti-dumping variant de 63,86% à 76,64% sur certains produits de la sidérurgie chinoise (plaques inox entre autres).

Selon les sidérurgistes américains, les producteurs chinois ont fait transiter leurs expéditions par le Vietnam "tout de suite" après l'imposition de ces droits.

L'acier a été expédié au Vietnam où il a été modifié pour le rendre résistant à la corrosion avant d'être réexpédié aux Etats-Unis sous le régime des droits imposé aux exportations vietnamiennes, plus avantageux que celui gouvernant les livraisons chinoises, selon la plainte.

De ce fait, les sidérurgistes américains ont saisi le département du Commerce, dont ils attendent qu'il enquête sur cette affaire et suspende les importations d'acier résistant à la corrosion et d'acier laminé à froid en provenance du Vietnam.

"Ce comportement devient de plus en plus fréquent et il est donc important que le gouvernement des Etats-Unis envoie un message fort, à savoir que contourner notre droit commercial ne saurait être toléré", énonce le cabinet d'avocats.

(Anet Josline Pinto à Bangalore, Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Copyright © 2016 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...