Bourse > Arcelormittal > Arcelormittal : les marchés européens ouvrent en hausse d'environ 1%
ARCELORMITTALARCELORMITTAL MT - LU0323134006MT - LU0323134006
5.315 € -1.94 %
5.478 €Ouverture : -2.98 %Perf Ouverture : 5.487 €+ Haut : 5.262 €+ Bas :
5.420 €Clôture veille : 15 494 900Volume : +0.93 %Capi échangé : 8 852 M€Capi. :

Arcelormittal : les marchés européens ouvrent en hausse d'environ 1%

tradingsat

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont ouvert en hausse d'environ 1% jeudi, au lendemain de la décision de la Réserve fédérale américaine de laisser ses taux inchangés et de ralentir le rythme des futures hausses de taux.

À Paris, l'indice CAC 40 gagnait 0,92% à 4.450,29 points vers 09h30. À Francfort, le Dax prenait 1,05% et à Londres, le FTSE avançait de 0,63%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro prend 0,94%, le FTSEurofirst 300 0,64% et le Stoxx 600 0,67%.

La Fed a laissé ses taux inchangés mais a clairement laissé entendre qu'elle pourrait durcir sa politique monétaire d'ici la fin de l'année, tout en prévoyant une remontée moins rapide des taux en 2017 et 2018.

Les traders estimaient à 64% la probabilité d'une hausse de taux en décembre après le communiqué du Federal Open Market Committee (FOMC), selon le baromètre FedWatch de CME Group. Ce taux était retombé à 59,3% jeudi matin en Europe.

Sur le plan sectoriel, l'indice des ressources de base est encore une fois en tête des hausses, avec un bond de 3,17%. ArcelorMittal prend 3,6%, plus forte hausse du CAC 40. Anglo American, Fresnillo, Rio Tinto and Randgold Resources gagnent de 3,3% à 4,5%.

Les bancaires sont les seules à être dans le rouge, avec un petit repli de 0,11%, après leur réaction très positive de la veille à la fixation par la Banque du Japon d'un objectif de taux à long terme.

Sur le marché obligataire, le rendement du Bund à 10 ans a touché un plus bas de deux semaines, retombant résolument en territoire négatif, dans le sillage des obligations du Trésor américain, à la suite des annonces de la Fed.

Aux valeurs individuelles, EDF perd 3%, plus forte baisse de l'EuroFirst 300, après avoir annoncé une révision à la baisse de ses objectifs de production d'électricité nucléaire et de résultat opérationnel (Ebitda) en raison de l'arrêt prolongé de certains réacteurs.

Le dollar est reparti à la hausse face au yen après un moment de faiblesse en réaction à la Fed, et le baril de pétrole gagne environ 0,6%, prolongeant ainsi, mais plus timidement, ses gains de 2 à 3% de la veille, dans un marché soutenu par une baisse inattendue des stocks aux Etats-Unis et un mouvement de grève en Norvège.

(Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Copyright © 2016 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...