Bourse > Arcelormittal > Arcelormittal : La fête continue !
ARCELORMITTALARCELORMITTAL MT - LU0323134006MT - LU0323134006
7.987 € 0.00 %
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
8.035 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 13 301 M€Capi. :

Arcelormittal : La fête continue !

(Tradingsat.com) - ArcelorMittal continue de grimper vendredi, aidé par un changement de recommandation d'analyste, au lendemain de l'annonce par la Commission européenne (CE) de l'ouverture d'une enquête antidumping sur la Chine et la Russie. Le groupe sidérurgique signe pour l'heure la plus forte hausse de l'indice CAC 40.

Ces deux pays sont soupçonnés de vendre un type d'acier sur le marché européen à des prix inférieurs à leurs coûts de production, a fait savoir hier l'agence Reuters. Ce matin, Bank of America a relevé son opinion sur le titre de "Neutre" à "Achat", ce qui permet à l'aciériste de prolonger son rebond de la veille (+2,8% à 10,6 euros vers 10h).

Jeudi 14 mai, jour férié en France mais non chômé sur les marchés actions d'Euronext, plusieurs sidérurgistes européens dont ArcelorMittal (+5,8%) ont vu leur cours de Bourse s'envoler à la suite d'une information du site spécialisé Platts selon laquelle la CE a ouvert une enquête anti-dumping sur de l'acier laminé à froid chinois et russe.

Ces investigations font suite à une plainte déposée en avril par Eurofer, la fédération professionnelle des sidérurgistes, affirmant que la Russie et la Chine vendent à des prix de "dumping" des produits d'acier laminé à froid - utilisés pour l'automobile et le BTP - sur le marché européen, causant un sérieux préjudice au secteur.

Si la Commission confirme les accusations d'Eurofer elle peut imposer des droits de douane, comme elle l'a fait mercredi pour une autre catégorie de produits de l'acier, a fait savoir Reuters.

Bruxelles a publié au journal officiel que l'Union européenne allait imposer dès jeudi des droits antidumping sur les importations d'une catégorie d'acier électrique venant de Chine, du Japon, de Russie, de Corée du Sud et des Etats-Unis, la deuxième décision mise en oeuvre depuis le début de l'année pour protéger le secteur sidérurgique européen.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...