Bourse > Arcelormittal > Arcelormittal : De nouveaux investissements avec NSSMC
ARCELORMITTALARCELORMITTAL MT - LU0323134006MT - LU0323134006
7.814 € +0.15 %
7.780 €Ouverture : +0.44 %Perf Ouverture : 7.860 €+ Haut : 7.710 €+ Bas :
7.802 €Clôture veille : 5 156 160Volume : +0.31 %Capi échangé : 13 013 M€Capi. :

Arcelormittal : De nouveaux investissements avec NSSMC

tradingsat

(Tradingsat.com) - ArcelorMittal a annoncé mardi soir deux importants projets d’investissement avec son partenaire de coentreprise Nippon Steel & Sumitomo Metals Corporation (NSSMC), qui continueront d’améliorer les capacités d’AM/NS Calvert, l’usine de finition d’acier la plus sophistiquée au monde située à Calvert, Alabama.

"ArcelorMittal, avec NSSMC, a pour objectif d’atteindre le potentiel normatif d’AM/NS Calvert, qui affiche une capacité annuelle totale de 5,3 millions de tonnes", affirme Andy Harshaw, vice-président exécutif d’ArcelorMittal États-Unis. "AM/NS Calvert est une usine de finition de pointe capable de produire des produits de haute qualité pour divers marchés, mais des améliorations supplémentaires sont nécessaires pour atteindre des niveaux proches de la pleine capacité."

Un projet d’expansion d’une aire de stockage de brames pour un montant de 40 millions de dollars est en cours afin d’augmenter la capacité de stockage des brames et son efficacité. Le train à large bande (TLB) consiste actuellement en trois travées avec la capacité de stocker environ 335 000 tonnes de nouvelles brames, soit bien moins que la capacité de stockage requise pour atteindre l’objectif de 5,3 millions de tonnes.

L’expansion des aires de stockage des brames comprendra l’adjonction de ponts roulants ainsi que des travaux de fondation et l’assemblage d’ossatures métalliques dans le but d’augmenter la capacité de manoeuvre et de stockage pour aider à atteindre la pleine capacité du TBL.

En dehors de l’investissement en capital supplémentaire émanant de sous-traitants locaux, les améliorations créeront environ seize nouveaux postes de grutiers. Le projet devrait être terminé au 2e trimestre 2016.

ArcelorMittal ajoute que 6,7 M$ supplémentaires seront investis dans la ligne existante de revêtement en continu numéro quatre de l’usine, laquelle augmentera de façon conséquente la capacité nord-américaine d’ArcelorMittal de produire des aciers pour emboutissage à chaud, notamment l’un des aciers les plus résistants utilisé dans l’automobile, l’Usibor, un acier à haute résistance de type 1 avec revêtement à base d’aluminium et de silicium (AlSi).

AM/NS Calvert sera également capable de produire le Ductibor, une nuance d’acier à haute résistance absorbant l’énergie conçue spécifiquement pour compléter Usibor et offrir des avantages de ductilité aux clients. Actuellement, ArcelorMittal Indiana Harbor est la seule usine ArcelorMittal dans l’hémisphère occidental à produire Usibor et Ductibor.

La ligne de revêtement en continu numéro quatre utilise actuellement deux pots de revêtement : un pour produire de l’acier galvanisé, ou à revêtement de zinc, qui aide à résister à la corrosion et le second pour produire de l’acier galvalume, un acier à revêtement d’aluminium et de zinc pour améliorer la résistance aux intempéries. Les modifications effectuées à un troisième pot existant – soudeuse électrique, articulation et pompes à bec, pot de réfractaire et équipement, robot de démattage et couteau à enduire – permettront à AM/NS Calvert de produire des aciers à revêtement d’aluminium conventionnels et des aciers pour emboutissage à chaud tels qu’Usibor et Ductibor.

Il est prévu que les modifications seront achevées à la fin de l’année et la première bobine devrait être produite en janvier 2015. Les aciers revêtus d’un alliage aluminium-silicium fournissent une résistance à la corrosion à haute température qui est idéale pour les échangeurs de chaleur, l’estampage à chaud et les pièces d’échappement pour l’automobile, le HVAC et l’échappement après fabrication ainsi que le marché des tubes.

ArcelorMittal et NSSMC ont conclu l’acquisition de l’usine de Calvert, Alabama, pour 1,55 Md$ le 26 février 2014. Actuellement, le laminoir à chaud est exploité entre 75 et 80 pour cent environ de sa capacité nominale. En juin, il a atteint sa production mensuelle la plus élevée jamais enregistrée, à 83 pour cent de sa capacité.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...