Bourse > Apple > Apple : Apple, plus grosse capitalisation de l'histoire boursière
APPLEAPPLE AAPL - US0378331005AAPL - US0378331005
- -
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
-Clôture veille : -Volume : -Capi échangé : -Capi. :

Apple : Apple, plus grosse capitalisation de l'histoire boursière

Apple, plus grosse capitalisation de l'histoire boursièreApple, plus grosse capitalisation de l'histoire boursière

par Edward Krudy

NEW YORK (Reuters) - Apple est devenue lundi la plus grosse capitalisation boursière jamais enregistrée par une entreprise cotée, la valeur globale de ses actions franchissant la barre de 620 milliards de dollars pour dépasser le précédent record, inscrit par Microsoft il y a près de 13 ans.

Le titre Apple gagnait 2,47% à 664,15 dollars en fin de séance. Il a progressé de plus de 8% depuis le début du mois, Wall Street tablant sur le lancement, le 12 septembre, d'une nouvelle version de l'iPhone, le téléphone portable avec lequel le groupe a bouleversé le marché de la téléphonie mobile.

L'action avait atteint en début de séance un pic à 664,74 dollars, portant la capitalisation du groupe à 623,14 milliards de dollars (505 milliards d'euros).

La valeur boursière de Microsoft avait culminé à 620,58 milliards de dollars en 1999, au plus fort de la bulle des valeurs internet, selon les données de S&P Dow Jones Indices. Ces chiffres ne prennent cependant pas en compte l'impact de l'inflation.

L'action Apple progresse généralement à l'approche du lancement de nouveaux produits importants. L'iPhone est le produit phare du groupe -qui en a vendu 26 millions d'exemplaires sur le seul trimestre avril-juin- et il génère près de la moitié du chiffre d'affaires total de l'entreprise.

Des sources ont expliqué qu'Apple dévoilerait le 12 septembre une nouvelle version du téléphone dotée d'un écran agrandi.

Certains analystes tablent de leur côté sur la sortie d'une version de taille réduite de l'iPad, qui serait destinée à préserver les parts de marché du groupe face à la concurrence de rivaux comme Google ou Amazon.com, qui commencent à commercialiser des tablettes équipées d'écrans de sept pouces, à des prix inférieurs à celui de l'iPad.

Mais Toni Sacconaghi, analyste de Bernstein Research, souligne que des questions restent ouvertes sur la disponibilité des composants nécessaires à l'iPhone comme à l'iPad, un facteur qui a limité dans le passé la capacité d'Apple à répondre à la demande.

"L'une des questions clés concernant le lancement porte sur le calendrier de commercialisation d'Apple", a-t-il écrit lundi. "Apple a l'intention de continuer à lancer ses offres aussi vite que possible mais la capacité de la société à le faire reste une interrogation majeure à court terme."

Apple se classe déjà depuis l'an dernier au premier rang mondial des sociétés cotées devant le groupe pétrolier Exxon Mobil mais sa hausse de lundi lui permet de revendiquer désormais le titre de plus grosse capitalisation de tous les temps.

Alors que le groupe cofondé par Steve Jobs atteignait de nouveaux sommets, l'action Facebook est brièvement tombée à un nouveau plus bas, à 18,75 dollars, soit moins de la moitié de son cours d'introduction de mai. Le titre est ensuite remonté autour de 20 dollars à la faveur d'une recommandation d'achat de Capstone.

Marc Angrand pour le service français

Copyright © 2012 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...