Bourse > Aperam > Aperam : Crédit suisse ne vise plus que 30 euros
APERAMAPERAM APAM - LU0569974404APAM - LU0569974404
41.800 € -1.33 %
42.080 €Ouverture : -0.67 %Perf Ouverture : 42.255 €+ Haut : 41.380 €+ Bas :
42.365 €Clôture veille : 285 067Volume : +0.37 %Capi échangé : 3 262 M€Capi. :

Aperam : Crédit suisse ne vise plus que 30 euros

tradingsat

(CercleFinance.com) - Alors qu'Aperam publier après Bourse, le 26 juillet prochain, ses résultats semestriels, Crédit Suisse revient ce matin sur le dossier en révisant en baisse ses projections bénéficiaires. Mais pas son conseil : tout en maintenant son conseil de 'surperformance', le bureau études abat de 37 à 30 euros, à comparer cependant avec un cours de 21 euros en Bourse d'Amsterdam.

En effet, 'le 2ème trimestre a été plutôt faible pour les fabricants d'aciers inoxydables, et nous nous attendons à ce qu'Aperam publie un EBITDA de 121 millions de dollars au T2, après 175 millions de dollars au T1, et un bénéfice par action de 0,39 dollar contre 0,32 dollar au T1', mentionne la note de recherche.

La première cause des sombres tendance du marché de l'inox est d'abord liée à la baisse du prix du nickel, composant essentiel de l'alliage. Crédit Suisse estime que cette tendance ne va pas s'améliorer, ce qui devrait cependant induire un rebond de la demande à court terme.

Deuxième facteur spécifique à Aperam, scindé d'ArcelorMittal en début d'année : son management s'est engagé à d'ambitieuses économies, mais les investisseurs le jugeront sur ses réalisations. 'Potentiellement et même sans reprise du marché, l'EBITDA du groupe pourrait rebondir de 60% en 2013 uniquement grâce aux économies', calcule Crédit Suisse.

La valeur a en outre des arguments spécifiques, comme son positionnement sur les produits de niche et une exposition sensible au Brésil.

Après 1,33 dollar en 2010, le bénéfice par action Aperam est attendu à 2,31 dollar en 2012,à 3,51 dollars en 2013 et à 4,46 dollars en 2014.

En outre, la valeur se traite actuellement avec une décote de l'ordre de 20% sur son concurrent espagnol Acerinox, et même de 40% sur le finlandais Outokumpu, alors que la consolidation du secteur est aussi d'actualité.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés. Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...