Bourse > Antonov > Antonov : Société générale révoque le DG de la Rosbank et lance un audit
ANTONOVANTONOV ATVAM - GB00B3SHND79ATVAM - GB00B3SHND79
0.010 € 0.00 %
0.010 €Ouverture : 0.00 %Perf Ouverture : 0.010 €+ Haut : 0.010 €+ Bas :
0.010 €Clôture veille : 1 111Volume : +0.00 %Capi échangé : 1 M€Capi. :

Antonov : Société générale révoque le DG de la Rosbank et lance un audit

Société Générale annonce la révocation du DG de RosbankSociété Générale annonce la révocation du DG de Rosbank

PARIS (Reuters) - Société générale a annoncé mercredi la révocation du directeur général de sa filiale russe Rosbank, Vladimir Goloubkov, récemment mis en examen pour corruption et placé en détention.

Dans un communiqué, la banque française précise que Rosbank continuera d'être dirigée par le directeur général par intérim, Igor Antonov, lui-même placé sous la supervision de Didier Hauguel, responsable du groupe en Russie.

Société générale ajoute avoir mandaté le cabinet d'audit Deloitte pour mener des revues complémentaires.

"Nous avons dû faire face à un événement sérieux. Nous agissons pour gérer cette situation et nous confirmons complètement notre engagement en Russie", a déclaré le PDG Frédéric Oudéa, lors de l'assemblée générale du groupe mercredi après-midi.

Vers 17h10, l'action Société générale gagne 0,42% à 32,13 euros à la Bourse de Paris. L'indice sectoriel des banques de la zone euro avance de son côté de 0,19%.

Vladimir Goloubkov a été formellement inculpé le 16 mai pour corruption et encourt une peine pouvant aller jusqu'à sept ans de réclusion.

Le dirigeant se dit innocent et certains de ses soutiens ont avancé l'hypothèse d'une manipulation après la diffusion par le ministère russe de l'Intérieur d'une vidéo montrant Vladimir Goloubkov assis devant un bureau encombré d'une pile de billets.

La direction de la Société générale, qui a consacré plusieurs milliards d'euros pour entrer, puis monter, au capital de Rosbank des dernières années, a constamment manifesté son engagement vis-à-vis de la Russie depuis l'arrestation de Vladimir Goloubkov.

Certains investisseurs ont toutefois déclaré à Reuters que la banque se retrouverait sous pression pour céder Rosbank, qui peine à dégager des profits substantiels, une fois sa restructuration achevée.

Matthias Blamont, Blandine Hénault, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2013 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...