Bourse > Altarea > Altarea : Kering prêt à injecter 300 millions d'euros dans La Redoute
ALTAREAALTAREA ALTA - FR0000033219ALTA - FR0000033219
173.600 € -1.00 % Temps réel Euronext Paris
176.500 €Ouverture : -1.64 %Perf Ouverture : 176.500 €+ Haut : 172.500 €+ Bas :
175.350 €Clôture veille : 2 879Volume : +0.02 %Capi échangé : 2 609 M€Capi. :

Altarea : Kering prêt à injecter 300 millions d'euros dans La Redoute

Kering prêt à injecter 300 millions d'euros dans La RedouteKering prêt à injecter 300 millions d'euros dans La Redoute

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Le groupe Kering est prêt à injecter au moins 300 millions d'euros dans La Redoute dans le cadre de la cession de sa filiale de vente à distance, qui n'a toutefois pas encore reçu d'offre ferme de la part des repreneurs potentiels, a-t-on appris lundi de deux sources proches du dossier.

"Kering est prêt à recapitaliser l'entreprise à hauteur d'au moins 300 millions", a déclaré une de ces sources à Reuters, ajoutant que le groupe, propriétaire de Gucci et de Puma, souhaitait que le repreneur mette aussi de l'argent sur la table pour financer la restructuration de l'entreprise.

Trois candidats à la reprise, fonds et industriels, ont souhaité avoir des informations complémentaires avant de soumettre leurs offres définitives, attendues dans les prochains jours, a ajouté l'une de ces sources.

Le fonds HIG Capital figure parmi les repreneurs potentiels, a-t-on par ailleurs appris de sources bancaires, tandis que, selon le magazine Challenges, le fonds Opcapita et le groupe immobilier Altarea Cogedim, repreneur du site Rue du commerce, seraient également intéressés.

"La Redoute est un dossier de restructuration. C'est une affaire où il faut retrouver de la profitabilité et réduire les coûts", explique le dirigeant d'un fonds d'investissement qui a dit ne pas être intéressé par un rachat de l'entreprise.

Interrogé, le groupe Kering s'est refusé à tout commentaire et personne n'était joignable dans l'immédiat auprès du fonds HIG Capital.

Selon une de ces sources proches du dossier, La Redoute, qui a mal négocié le virage du e-commerce, a accusé en 2012 une perte de "quelques dizaines de millions d'euros" sur un chiffre d'affaires de 1,1 milliard.

La société, qui emploie 2.500 personnes, dont 1.300 dans les opérations logistiques et 1.200 au sein de son siège de Roubaix (Nord), doit notamment moderniser ses outils logistiques et informatiques vieillissants.

La Redoute employait encore quelque 5.000 salariés en 2008, avant de faire l'objet de plusieurs plans de restructuration.

Les syndicats de La Redoute ont appelé à manifester mardi entre Wattrelos et Roubaix dans le Nord pour lancer "un avertissement à Kering" et demander des garanties sur l'emploi pour les salariés qui resteront au sein de l'entreprise.

La Redoute, dernier actif de distribution de Kering, recentré sur le luxe et la mode sportive, avait été sorti des comptes de sa maison mère à la fin 2011.

Même si la cession devait intervenir en 2013, Kering ne serait pas tenu de consolider à nouveau le vépéciste.

Avec Matthieu Protard, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2013 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...