Bourse > Alstom > Alstom : Siemens veut "sauver" le ferroviaire d'Alstom avec son offre
ALSTOMALSTOM ALO - FR0010220475ALO - FR0010220475
25.845 € +1.21 % Temps réel Euronext Paris
25.550 €Ouverture : +1.15 %Perf Ouverture : 25.875 €+ Haut : 25.455 €+ Bas :
25.535 €Clôture veille : 601 369Volume : +0.27 %Capi échangé : 5 675 M€Capi. :

Alstom : Siemens veut "sauver" le ferroviaire d'Alstom avec son offre

Siemens envisage une offre le 16 juin au plus tard sur AlstomSiemens envisage une offre le 16 juin au plus tard sur Alstom

PARIS (Reuters) - Siemens envisage de présenter au plus tard le 16 juin une offre de rachat des activités énergie d'Alstom qui permettrait aussi de "sauver" le pôle ferroviaire du français, a déclaré mardi Christophe de Maistre, président de la branche française du groupe allemand.

Siemens a jusqu'ici exprimé son intérêt pour la branche énergie d'Alstom mais n'a pas à ce stade déposé d'offre ferme, contrairement au groupe américain General Electric, dont Alstom est en train d'examiner la proposition.

Lors d'une audition à l'Assemblée nationale, Christophe de Maistre a déclaré que Siemens avait exprimé son intérêt "pour toutes les activités énergie d'Alstom, sauf celles que les pouvoirs publics jugeraient essentielles à la souveraineté énergétique de la France".

Il a aussi dit que Siemens apporterait à Alstom l'ensemble de ses activités de matériel roulant (trains à grande vitesse, locomotives, métros, trains régionaux ou encore tramways) mais que le groupe allemand reprendrait les activités de signalisation ferroviaire du français.

"(...) En matière de transport ferroviaire, il faut sauver Alstom Transport", a estimé le dirigeant, précisant que le groupe recentré sur ses trains, métros et tramways serait majoritairement détenu par des capitaux français et aurait son siège en France.

"Si Alstom Transport était abandonné à son destin, il serait, en taille, le cinquième constructeur mondial de matériel roulant, le seul parmi ces cinq à ne pas être adossé à un groupe financièrement solide ou à un Etat, comme ses concurrents chinois", a fait valoir Christophe de Maistre.

Un accord avec Siemens "lui permettrait d'atteindre une taille critique", "en ferait l'égal des deux géants chinois, CNR et CSR, et le placerait devant son concurrent canadien, Bombardier", a-t-il ajouté, précisant que le groupe "déplacer(ait) dès lors la concurrence de ses marchés européens pour la porter offensivement en Amérique du Nord et en Asie".

Plusieurs sources proches de Siemens ont déclaré lundi que le groupe allemand était en train de préparer une offre formelle à soumettre à Alstom qui prévoirait un transfert au groupe français de ses activités ferroviaires et le paiement de moins de sept milliards d'euros en numéraire en échange de la majeure partie ses activités dans l'énergie.

"Aujourd'hui, nous préparons notre décision avec sérénité, sérieux et détermination en nous appuyant sur deux piliers : une vérification approfondie de la situation financière d'Alstom et une large concertation avec toutes les parties prenantes", a dit Christophe de Maistre.

Si le processus "garantit bien une égalité de traitement et un juste accès à l'information jusqu'au bout, alors Siemens présentera sa proposition le 16 juin prochain au plus tard", a-t-il ajouté.

"Concrètement, afin de pouvoir justement valoriser les actifs d'Alstom, nous étudions les synergies et les complémentarités entre nos deux groupes, mais aussi les risques juridiques portés par Alstom, par exemple ceux résultant des contentieux en cours, ou les risques financiers, par exemple ceux attachés aux grands contrats."

Le président de Siemens France a également déclaré que le groupe garantirait l'emploi des salariés d'Alstom qui le rejoindraient, "pour une durée de trois ans à compter de la clôture de la transaction".

(Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot)

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...