Bourse > Alstom > Alstom : Les Bourses européennes en ordre dispersé, Paris gagne 0,64%
ALSTOMALSTOM ALO - FR0010220475ALO - FR0010220475
25.485 € -0.74 % Temps réel Euronext Paris
25.560 €Ouverture : -0.29 %Perf Ouverture : 25.640 €+ Haut : 25.260 €+ Bas :
25.675 €Clôture veille : 540 538Volume : +0.25 %Capi échangé : 5 585 M€Capi. :

Alstom : Les Bourses européennes en ordre dispersé, Paris gagne 0,64%

Les Bourses européennes en ordre dispersé, Paris gagne 0,64%Les Bourses européennes en ordre dispersé, Paris gagne 0,64%

(Reuters) - Les principales Bourses européennes ont terminé en ordre dispersé et en dessous de leurs plus hauts du jour jeudi, de nouvelles signes de tension en Ukraine ayant pesé sur la tendance et occulté en partie les bons résultats de plusieurs valeurs vedettes.

Emblématique de cette tendance, l'indice Dax allemand, après avoir gagné jusqu'à 1% en matinée a terminé en hausse symbolique de 0,05%, le marché étant même passé dans le rouge après l'annonce par le ministre russe de la Défense de manoeuvres militaires près de la frontière ukrainienne. et

À Paris, le CAC 40 a quant à lui fini sur un gain de 0,64% à 4.479,54 points après avoir inscrit un plus haut de l'année à 4.499,32. Le Footsie britannique a pris 0,42% tandis que l'indice EuroStoxx 50 avançait de 0,44% et le FTSEurofirst 300 de 0,21%.

La Bourse de Vienne, elle, a abandonné 0,19% et le marché suisse 0,4%.

Les entreprises allemandes et autrichiennes figurent parmi les plus exposées aux risques liés à l'Ukraine et à la Russie.

"L'Ukraine est un bâton de dynamite allumé", estime Todd Schoenberger, associé de LandColt Capital à New York. "Toutes ces préoccupations géopolitiques nourrissent l'instabilité et la hausse des prix des matières premières, deux choses que Wall Street déteste."

Aux valeurs c'est Alstom qui a été la vedette du jour en Europe, le titre s'envolant de près de 11% après les informations évoquant l'intérêt de General Electric (+0,77%) pour le groupe industriel français.

Les préoccupations géopolitiques n'ont parallèlement pas suffi à éclipser les bons résultats publiés par plusieurs grands nopms de l'industrie, comme Technip (+8,81%) ou Schneider Electric (+5,05%).

A la baisse, Michelin a cédé 4,23%, le recul le plus marqué du FTSEurofirst 300, au lendemain de ses trimestriels.

Sur le marché des changes, le dollar cède du terrain face aux autres grandes devises, affecté lui aussi par la situation géopolitique, qui l'empêche de profiter d'une hausse plus forte qu'attendu des commandes de biens durables aux Etats-Unis. L'euro a quant à lui réagi à la baisse aux déclarations de Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne (BCE), évoquant une nouvelle fois la possibilité d'un programme d'assouplissement quantitatif.$

Du côté des matières premières, le pétrole Brent a repassé le seuil symbolique des 110 dollars le baril, là encore à cause de l'Ukraine, et l'or, valeur refuge traditionnelle, est orienté à la hausse, tout près de 1.290 dollars l'once.

(Marc Angrand pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...