Bourse > Alstom > Alstom : Bouygues en baisse en Bourse dans l'attente de son offre sur SFR
ALSTOMALSTOM ALO - FR0010220475ALO - FR0010220475
26.035 € -0.02 % Temps réel Euronext Paris
26.110 €Ouverture : -0.29 %Perf Ouverture : 26.135 €+ Haut : 25.915 €+ Bas :
26.040 €Clôture veille : 168 453Volume : +0.08 %Capi échangé : 5 718 M€Capi. :

Alstom : Bouygues en baisse en Bourse dans l'attente de son offre sur SFR

Bouygues en baisse en Bourse dans l'attente de son offre sur SFRBouygues en baisse en Bourse dans l'attente de son offre sur SFR

PARIS (Reuters) - Le titre Bouygues accuse mercredi la plus forte baisse du CAC 40 à la Bourse de Paris, affecté par l'impact potentiel sur le bilan du groupe de BTP et de communication d'une éventuelle offre sur SFR, filiale télécoms de Vivendi.

Selon plusieurs sources, Bouygues prévoit de soumettre ce mercredi à Vivendi une offre de rachat sur SFR prévoyant des garanties sur l'emploi et l'investissement ainsi que des concessions en matière de concurrence.

Altice, la maison mère de Numericable, a également fait une proposition pour mettre la main sur le deuxième opérateur mobile français.

Vers 11h30, le titre Bouygues accuse un repli de 2,3% à 28,25 euros, tandis que le CAC 40 recule de 0,3%.

"Nous n'avons aucun détail sur l'offre. Comment Bouygues, qui n'est certes pas très endetté, va-t-il financer l'acquisition de SFR ? 15 milliards d'euros c'est un gros morceau", observe un stratégiste actions basé à Paris.

Pour financer cette opération, Bouygues pourrait être tenté de placer tout ou partie de sa participation de 29,4% dans Alstom, estime-t-il, ce qui pourrait toutefois être difficile aux cours actuels (-29% depuis janvier dernier).

"Ils pourraient aussi financer (l'opération) via un mix augmentation de capital et endettement. Quoi qu'il en soit, il faudra alourdir le bilan", souligne le stratégiste.

Bouygues a annoncé le mois dernier une dépréciation de 1,4 milliard d'euros sur sa part dans Alstom.

Les investisseurs se montrent également prudents face à la difficulté d'une telle opération - qui reviendrait à fusionner les numéros deux et trois du mobile en France - vis-à-vis des autorités de concurrence.

Selon une des sources interrogées par Reuters, Bouygues est notamment prêt à ce que sa filiale télécoms cède des fréquences et des infrastructures mobiles.

(Raoul Sachs, édité par Jean-Michel Bélot)

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...