Bourse > Alstom > Alstom : Alstom poursuit la négociation de contrats dans les émergents
ALSTOMALSTOM ALO - FR0010220475ALO - FR0010220475
26.075 € -0.91 % Temps réel Euronext Paris
26.355 €Ouverture : -1.06 %Perf Ouverture : 26.420 €+ Haut : 25.930 €+ Bas :
26.315 €Clôture veille : 720 773Volume : +0.33 %Capi échangé : 5 719 M€Capi. :

Alstom : Alstom poursuit la négociation de contrats dans les émergents

Alstom poursuit la négociation de contrats dans les émergentsAlstom poursuit la négociation de contrats dans les émergents

PARIS (Reuters) - Alstom a souligné jeudi que la négociation de contrats se poursuivait normalement dans les pays émergents dont les budgets publics subissent l'impact de la chute des prix du pétrole.

Le groupe, recentré sur les équipements ferroviaires après la vente de ses activités d'énergie à General Electric fin 2015, a enregistré une croissance organique de 3% sur neuf mois, donnant un chiffre d'affaires de 4,916 milliards d'euros et un ratio "book to bill" de 1,3.

Ses prises de commandes reculent en rythme annuel, l'exercice précédent ayant bénéficié d'un contrat de quatre milliards d'euros en Afrique du Sud, mais font un bond de 46% au troisième trimestre 2015-2016.

Le carnet de commandes atteint 28,7 milliards d'euros au 31 décembre et le pipeline reste "actif", a souligné le groupe, qui a toutefois dit surveiller de près l'avancée des négociations de contrats dans les pays dépendant des recettes pétrolières, sans pour l'instant déceler de signaux particulièrement inquiétants.

"Nous ne voyons pas de chaise vide dans les discussions que nous avons", a déclaré Patrick Kron, dont c'était la dernière conférence téléphonique en tant que PDG d'Alstom avant de passer le relais fin janvier au patron des activités transports Henri Poupart-Lafarge.

Le véritable test sera de voir si les nouveaux appels d'offres (notamment à Dubaï et en Arabie saoudite) arriveront bien à leur terme, a souligné Henri Poupart-Lafarge.

"Mais d'une certaine manière, nous sommes même un petit peu surpris par la continuité de ces négociations dans le contexte macroéconomique actuel", a-t-il déclaré aux analystes.

Patrick Kron a dit espérer que l'amélioration des conditions budgétaires de pays consommateurs de pétrole aurait un impact positif sur l'obtention de contrats pour Alstom.

Alstom réalise entre les deux tiers et les trois quarts de son chiffre d'affaires dans les pays matures mais les prises de commandes se sont réparties à 50-50 au cours des dernières années, a noté Henri Poupart-Lafarge.

L'action Alstom cède 1,35% à 27,445 euros à 12h25, surperformant le marché (-3,13% pour le CAC 40).

Alstom a finalisé en novembre 2015 la vente de ses activités énergies pour 12,35 milliards d'euros à GE, qui a annoncé mercredi envisager 6.500 suppressions de postes en Europe, dont 765 en France, entraînant des critiques sur les conséquences sociales de l'opération.

"Nous avons trouvé une solution adéquate pour l'activité future du pôle énergie d'Alstom, quoi qu'on puisse lire dans la presse ces jours-ci", s'est défendu Patrick Kron, artisan de la transformation du groupe.

Le gouvernement, a déclaré mercredi son porte-parole Stéphane Le Foll, reste "comptable" de l'engagement de GE de créer 1.000 emplois nets en France par rapport aux effectifs existants au moment de la clôture des opérations.

(Cyril Altmeyer, édité par Dominique Rodriguez)

Copyright © 2016 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...