Bourse > Alstom > Alstom : Accord attendu dans la journée entre l'Etat et Bouygues sur Alstom
ALSTOMALSTOM ALO - FR0010220475ALO - FR0010220475
25.355 € -0.51 % Temps réel Euronext Paris
25.500 €Ouverture : -0.57 %Perf Ouverture : 25.520 €+ Haut : 25.095 €+ Bas :
25.485 €Clôture veille : 939 357Volume : +0.43 %Capi échangé : 5 556 M€Capi. :

Alstom : Accord attendu dans la journée entre l'Etat et Bouygues sur Alstom

Accord attendu dans la journée entre l'Etat et Bouygues sur AlstomAccord attendu dans la journée entre l'Etat et Bouygues sur Alstom

PARIS (Reuters) - Les négociations doivent se poursuivre dimanche entre l'Etat et Bouygues et pourraient aboutir dans la journée à un accord sur le rachat de 20% des actions d'Alstom dans le cadre de la reprise d'une partie de la branche énergie du groupe par l'américain General Electric.

Le conseil d'administration d'Alstom s'est prononcé samedi à l'unanimité en faveur de GE, malgré une offre rivale de l'allemand Siemens et du japonais Mitsubishi Heavy Industries (MHI).

L'Etat avait lui-même donné sa préférence au géant américain vendredi, à condition de devenir le premier actionnaire d'Alstom en rachetant 20% de la société à Bouygues, une opération pour laquelle des négociations seraient en bonne voie.

"Les négociations sont en bonne voie", a indiqué à Reuters une source proche du dossier, ajoutant qu'elles pourraient aboutir dans l'après-midi.

Samedi, l'Elysée était optimiste sur la conclusion d'un accord avant l'ouverture des marchés lundi matin, soulignait-on dans l'entourage de François Hollande.

Bercy avait indiqué vendredi que l'opération devrait se faire au prix du marché, ce qui impliquerait de verser 1,7 milliard d'euros environ à Bouygues sur la base de la capitalisation boursière actuelle d'Alstom et d'un cours de clôture de 28,00 euros vendredi.

Arnaud Montebourg avait alors souligné que le modèle retenu pour la future alliance Alstom/GE était celui de la collaboration réussie entre le groupe américain et le français Safran dans l'aéronautique.

Le PDG d'Alstom Patrick Kron a indiqué dans une interview au Journal du Dimanche qu'il accompagnerait l'entreprise le temps que cette opération aboutisse.

"Ma position est claire: je vais accompagner la phase de transition engagée et mettre sur les rails, si je puis dire, le nouvel Alstom. Cela va prendre du temps", a déclaré Patrick Kron au journal.

"Par la suite une nouvelle équipe aura vocation à prendre le relais", ajoute-t-il.

Interrogé sur la réunion des équipes des deux entreprises sur le site de Belfort, le patron de GE Jeffrey Immelt a confirmé au JDD que les équipes seraient réunies sur un site commun, qui sera "décisif" pour l'avenir des deux entreprises.

(Marion Douet et Laurence Frost, édité par Jean-Michel Bélot)

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...