Bourse > Alcatel-lucent > Alcatel-lucent : Valeur réactive, à double tranchant
ALCATEL-LUCENTALCATEL-LUCENT ALU - FR0000130007ALU - FR0000130007
3.500 € 0.00 %
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
3.500 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 12 386 M€Capi. :

Alcatel-lucent : Valeur réactive, à double tranchant

tradingsat

(Tradingsat.com) - Au fur et à mesure de la remontée des marchés actions, le scénario d’un rally de fin d’année limité semble gagner en probabilité, porté par l’espoir d’un accord politique rapide pour éviter la « falaise budgétaire » aux Etats-Unis. Si tel n’était pas le cas, le marché offre néanmoins de multiples opportunités, comme nous l'explique Vincent Verheyde, gérant du fonds Finance Europe de Finance SA.

Tradingsat : Que vous inspire la remontée du marché au delà des 3400 pts ?

Vincent Verheyde : Graphiquement, la décorrélation entre les marchés actions américains et européens saute aux yeux, dans le sens ou les seconds avaient depuis longtemps l’habitude de sous-performer les premiers. Or, de façon flagrante, cette tendance s’est récemment inversée. Par exemple, le CAC 40 n’a pas enfoncé ses plus bas du mois d’octobre à 3340 points, contrairement aux indices américains. Si depuis quelques séances, le même rebond s’observe des deux côtés de l’Atlantique, les indices américains n’ont fait que regagner le terrain perdu début novembre, alors que les indices européens sont proches de leurs plus hauts annuels.

Tradingsat : Comment interprétez vous ce changement ?

Vincent Verheyde : Les atermoiements politiques sur la première moitié de l’année n’ont pas favorisé les bourses européennes, mais la donne a changé lorsque Mario Draghi, le président de la BCE s’est déclaré prêt cet été à tout faire pour préserver la zone euro. Même si les mécanismes annoncés ne sont pas encore entrés en action, les marchés ont compris qu’il n’hésiterait pas à intervenir. Du côté américain, toujours prompt à critiquer ce qui se fait en Europe, la question de la « falaise budgétaire » rappelle que rien n’a encore été fait outre Atlantique en matière d’ajustement des finances publiques…

Tradingsat : Les marchés américains pourraient donc continuer de reculer selon vous ?

Vincent Verheyde : On ne peut exclure un coup de stress sur la question budgétaire, mais sur la durée, force est de constater que l’industrie américaine regagne en compétitivité grâce à la baisse du coût énergétique. L’essor de l’exploitation des gaz de schistes aux Etats-Unis constitue une véritable révolution pour des industries fortement consommatrices d’énergie, comme la chimie par exemple.

Tradingsat : Sur un plan boursier, que préconisez vous comme stratégie sur le marché parisien ?

Vincent Verheyde : Le CAC 40 évolue depuis plusieurs mois dans un canal situé entre environ 3340 points et 3600 points. L’idée reste de s’alléger en haut du « range » et de se renforcer à l’approche du support. C’est la stratégie que j’applique au sein de Finance Europe, avec une exposition au marché qui peut donc varier de 60%, à 120%.

Tradingsat : En termes de secteurs, quels sont ceux à éviter où à privilégier ?

Vincent Verheyde : A l’exception du réassureur crédit Eurler Hermes, je suis sorti il y a trois mois du secteur financier, ce qui a permis de réduire la volatilité des portefeuilles, qui se situe aujourd’hui 5 point en dessous de celle des indices. Le secteur du luxe reste une valeur sûre, à l’image de LVMH, j’ai soldé ma position sur PPR alors que le titre évoluait sur ses plus hauts historiques, pour le remplacer par Hermès International, dont les résultats sont à la hauteur de la valorisation. Autre secteur sur lequel je suis assez présent, les SSII, avec Steria, et surtout Capgemini, plus international et très présent dans l’offshore.

Tradingsat : D’autres valeurs, comme Eurotunnel, Iliad, AB Science, Alcatel-Lucent… figurent ou ont récemment figuré dans votre portefeuille.

Vincent Verheyde : J’ai revendu AB Science après l’avoir accompagnée de 10 euros à 16,5 euros. C’est une valeur biopharmaceutique à très fort potentiel que je n'hésiterai pas a remettre en portefeuille sur tout accès de faiblesse, avec un produit phare, le masitinib, pouvant être décliné dans neuf indications. Eurotunnel est une valeur de fond de portefeuille sur laquelle je n’hésite pas à me renforcer lorsque l’occasion se présente : comme le mois dernier, lorsque le titre est retombé à 5,20€, et encore ce mois-ci un peu au dessus de 5,50€. Iliad affiche des taux de croissance impressionnants avec sa nouvelle offre Free Mobile ; j’ai pu acheter le titre sur repli vers 115 euros en octobre avant sa remontée vers de nouveaux sommets. Dans la catégorie opposée des valeurs massacrées, il y a Veolia, qui peut constituer un pari pour 2013, alors que le marché se focalise sur les opérations de désendettement du groupe via des cessions d’actifs, et Delticom. Cette société allemande, récemment sanctionnée suite à un avertissement sur résultat, est spécialisée sur la vente de pneus en ligne, un créneau qui ne cesse de gagner des parts de marchés par rapport à la distribution traditionnelle, à l'instar de ce qui a été constatée en Europe du nord.

Tradingsat : Êtes vous optimiste également pour Alcatel-Lucent ?

Vincent Verheyde : Alcatel-Lucent est un cas à part. C’est une valeur très réactive, dont le comportement est à double tranchant. Si l’on s’intéresse aux fondamentaux, le contrat signé avec China Mobile (qui aurait pu choisir un équipementier chinois) est un signal rassurant sur l’expertise du groupe. Pour ceux que la volatilité du titre rebutent, l’obligation convertible 2015 peut être jouée aux alentours de 2,60€ pour un prix de remboursement de 3,23€ et un rendement actuariel proche de 20%, en rapport bien sûr avec les craintes sur la solvabilité de l’entreprise. Plusieurs analystes les jugent excessives, sans même tenir compte de la possible monétisation des brevets dont on parle depuis un certain temps. Il ne faut pas oublier non plus le fait qu’Alcatel-Lucent est l’une des valeurs de la cote les plus vendues à découvert, ce qui peut fortement amplifier les rebonds, comme on a pu le voir récemment.

Propos recueillis par François Berthon


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...