Bourse > Alcatel-lucent > Alcatel-lucent : Les principales Bourses européennes ont terminé dans le rouge
ALCATEL-LUCENTALCATEL-LUCENT ALU - FR0000130007ALU - FR0000130007
3.500 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
3.500 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 12 386 M€Capi. :

Alcatel-lucent : Les principales Bourses européennes ont terminé dans le rouge

Les principales Bourses européennes ont terminé dans le rougeLes principales Bourses européennes ont terminé dans le rouge

PARIS/BRUXELLES (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont terminé dans le rouge mardi, comme la plupart des marchés actions dans le monde, les investisseurs hésitant à pousser les indices vers de nouveaux records alors que la situation en Ukraine se dégrade.

Le gouvernement ukrainien a affirmé que plus de 30 séparatistes pro-russes avaient été tués dans des combats près de Slaviansk.

À Paris, le CAC 40 a terminé en baisse de 0,78% à 4.428,07 points. Le Footsie britannique a perdu 0,35% et le Dax allemand 0,65%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 a cédé 0,68% et le FTSEurofirst 300 0,32% après avoir tous deux démarré la séance sur de petits gains.

La Bourse de Lisbonne a fait exception avec un gain de 0,46%, le pays ayant opté dimanche pour une sortie "propre", c'est à dire sans ligne de crédit de précaution, de son plan de sauvetage de 78 milliards d'euros.

A la clôture en Europe, les marchés américains perdaient entre 0,35% et 0,55% malgré l'annonce d'un rebond des exportations américaines en mars.

Le secteur technologique aux Etats-Unis est plombé par Twitter qui perd près de 12% alors que la période de "lock-up" de six mois après l'introduction en Bourse du site de micro-blogging arrivait à échéance lundi.

Les résultats continuent à animer la cote : le chimiste belge coté à Paris Solvay a gagné 2,55%, plus forte hausse du CAC, après un bénéfice nettement meilleur que prévu, alors que Lafarge a cédé 3,17% après des résultats plombés par des effets de changes.

A Londres, Barclays a perdu 5,22%, plus net recul de l'Eurofirst 300, après une baisse de 5% de son bénéfice trimestriel.

Les pertes en Europe sont toutefois limitées par de nouveaux signes d'activité de fusions et acquisitions. A Paris notamment, Alcatel-Lucent a bondi de 2,21%, deuxième plus forte hausse du CAC, sur des rumeurs évoquant un intérêt de Nokia (-0,85%).

AstraZeneca en revanche a perdu 2,71% alors que le laboratoire pharmaceutique britannique présentait ses moyens de défense face aux avances pressantes de son concurrent américain Pfizer.

Sur le marché des changes, le dollar est tombé à son plus bas niveau en huit semaines face à l'euro à la suite de la publication d'une série de bons indicateurs sur la conjoncture en Europe et malgré les nombreux signaux de reprise de l'économie américaine. Les tensions croissantes en Ukraine poussent par ailleurs les investisseurs vers les valeurs refuge comme le yen et l'or.

Les entreprises privées de la zone euro ont bien entamé le deuxième trimestre, avec, en avril, une croissance de leur activité sans précédent en près de trois ans, des données qui semblent suggérer qu'une reprise reposant sur une assise large prend racine dans la région.

Le Brent mer du Nord est remonté vers les 108 dollars le baril dans un contexte de poursuite des violences en Ukraine et d'incertitude sur la reprise des livraisons de pétrole en provenance de Libye. Les gains sont toutefois limités par l'annonce attendue d'une forte augmentation des stocks américains.

(Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...