Bourse > Alcatel-lucent > Alcatel-lucent : Les 100 premiers jours de Michel Combes vus par Morgan Stanley
ALCATEL-LUCENTALCATEL-LUCENT ALU - FR0000130007ALU - FR0000130007
3.500 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
3.500 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 12 386 M€Capi. :

Alcatel-lucent : Les 100 premiers jours de Michel Combes vus par Morgan Stanley

ALCATEL-LUCENTALCATEL-LUCENT

(Tradingsat.com) - Michel Combes, le nouveau directeur général d'Alcatel-Lucent qui prendra ses fonctions le 1er avril, aura du pain sur la planche compte tenu des nombreux défis structurels à relever.

Toutefois, le temps dont il dispose devrait être suffisant pour réorganiser l'équipementier télécoms, a estimé mardi Morgan Stanley.

Le dirigeant a deux ans pour redresser les comptes de l'entreprise qui a bouclé en janvier un accord de refinancement de deux milliards d'euros avec des banques.

100 jours pour convaincre

Dans une note intitulée "Les 100 premiers jours de Michel Combes", l'analyste rappelle que sa décision de repasser positif sur la valeur était fondée principalement sur le potentiel de restructuration de la société. Morgan Stanley pense que le Groupe peut encore améliorer sa gestion du besoin en fonds de roulement.

Par ailleurs, Alcatel a déjà commencé à travailler sur une revue stratégique de ses activités réseaux, mais la part de la R&D (recherche et développement) sur les ventes reste supérieure de 200 points de base à celle de son concurrent Ericsson, constate Morgan Stanley.

Les segments IP (ex-TiMetra, acquis en 2003) et solutions sans fil aux Etats-Unis (ex-Lucent, lors de la fusion en 2006) se portent bien et sont profitables, mais ne représentent que 25 à 30% du chiffre d'affaires total, fait aussi remarquer le broker.

Concernant le segment Enterprise jugé non stratégique et dont la profitabilité a été affectée l'an dernier par le ralentissement des marchés européens, une cession de l'entité, une fois redressée, permettrait de réduire le niveau de la dette, souligne Morgan Stanley, qui valorise cette activité entre 300 et 350 millions d'euros.

Sur la question de la monétisation des brevets, qui est l'une des priorités du management, tous ne pourront pas générer des royalties, affirme la banque d'affaires.

Enfin, Morgan Stanley n'exclut pas que le centre de gravité de l'équipementier se déplace vers les Etats-Unis, avec un quartier général beaucoup moins coûteux que le siège parisien situé lui proche de la Tour Eiffel, ce qui permettrait de réduire les charges opérationnelles.

En résumé, la tâche ne sera pas facile pour Michel Combes et Morgan Stanley doute que tous les problèmes qu'il a évoqués ne soient résolus d’ici l’été.

Cependant, conclut le spécialiste, les dirigeants d’Alcatel-Lucent pourraient commencer par mettre en place un plan stratégique de long terme dans les réseaux.

Morgan Stanley est toujours à "Surperformance" sur Alcatel-Lucent avec un objectif de cours inchangé à 2 euros.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...