Bourse > Alcatel-lucent > Alcatel-lucent : Hewlett-Packard va se scinder en deux et supprimer 5.000 postes
ALCATEL-LUCENTALCATEL-LUCENT ALU - FR0000130007ALU - FR0000130007
3.500 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
3.500 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 12 386 M€Capi. :

Alcatel-lucent : Hewlett-Packard va se scinder en deux et supprimer 5.000 postes

Marché : Hewlett-Packard confirme vouloir se scinder en deuxMarché : Hewlett-Packard confirme vouloir se scinder en deux

par Supantha Mukherjee et Edwin Chan

(Reuters) - Hewlett-Packard a annoncé lundi les détails de sa scission en deux entreprises cotées pour séparer ses activités d'ordinateurs individuels et d'imprimantes de celles dédiées aux entreprises, plus porteuses, ce qui le conduira à supprimer 5.000 emplois supplémentaires.

Le groupe américain prévoit de procéder à cette scission d'ici novembre 2015 par le biais d'une distribution de titres aux actionnaires, une opération exemptée d'impôt.

L'action HP gagnait plus de 4,5% en début de séance à New York, l'une des plus fortes hausses de l'indice Standard & Poor's-500, qui prenait alors 0,29%.

La scission se traduira par une réorganisation sans précédent pour l'un des principaux acteurs du marché des hautes technologies, qui emploie actuellement plus de 300.000 personnes dans le monde et devrait réaliser un chiffre d'affaires de 112 milliards de dollars (89,2 milliards d'euros) sur l'exercice qui s'achèvera à la fin du mois.

Le périmètre de chacune des deux nouvelles sociétés représentera environ la moitié du chiffre d'affaires et des profits actuels.

L'hypothèse d'une scission des activités de PC avait été évoquée en 2011 par le directeur général de l'époque, Leo Apotheker, alors confronté à la mutation difficile d'un marché de plus en plus concurrentiel. HP avait abandonné le projet et limogé Leo Apotheker, remplacé par Meg Whitman.

"Ne vous y trompez pas: un seul HP, c'était la bonne solution pour entamer le redressement de cette entreprise", a déclaré cette dernière lundi lors d'une téléconférence. "Mais désormais (...) c'est assurément la bonne tactique."

HP prévoit de supprimer 5.000 postes de plus qu'annoncé auparavant dans le cadre du plan de restructuration global étalé sur plusieurs années. Il porte ainsi à 55.000 le nombre d'emplois appelé à disparaître sous la direction de Meg Whitman.

"LES ACTIONNAIRES VONT POUVOIR CHOISIR"

De nombreux investisseurs et analystes plaidaient pour une scission ou au moins pour une vente de l'activité de PC, afin que les ressources du groupe puissent être concentrées sur les activités plus rentables, comme les serveurs, les réseaux ou le stockage de données pour les entreprises.

"Les actionnaires vont maintenant pouvoir choisir d'investir dans les groupes d'activités respectifs sans craindre de voir l'une payer pour l'autre, ni les défauts habituels qui pénalisent inévitablement les grands conglomérats", estime Ralph Whitworth, ancien président de HP et fondateur de Relational Investors, dans un communiqué.

Relational détient 1,49% du capital de HP, dont la capitalisation boursière atteint près de 70 milliards de dollars (56 milliards d'euros).

En annonçant les modalités de sa scission - qui confirment les informations publiées dimanche par le Wall Street Journal -, Hewlett-Packard, fondé en 1939 par Bill Hewlett et Dave Packard, ajoute son nom à la liste des grandes entreprises qui choisissent la scission, souvent sous la pression de certains de leurs actionnaires.

Ces décisions sont généralement justifiées par la volonté de faciliter le développement d'une partie des activités.

La semaine dernière, le géant des enchères en ligne eBay a ainsi annoncé la prochaine scission de PayPal, sa filiale de paiement électronique.

Meg Whitman dirigera la nouvelle entité Hewlett-Packard Enterprise, qui rassemblera les infrastructures, les logiciels et les services aux entreprises et dont le conseil d'administration sera présidé par Patricia Russo, l'ex-dirigeante d'Alcatel-Lucent qui occupe l'un des sièges d'administrateurs indépendants de HP.

L'entité réunissant les PC et les activités d'impression sera dénommée HP Inc. et conservera le logo actuel du groupe. Son directeur général sera Dion Weisler, l'un des dirigeants de la branche spécialisée du groupe actuel et son conseil sera présidé par Meg Whitman.

(avec David Henry et Bill Rigby; Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...