Bourse > Alcatel-lucent > Alcatel-lucent : Chute de 10% dans un marché fortement secoué
ALCATEL-LUCENTALCATEL-LUCENT ALU - FR0000130007ALU - FR0000130007
3.500 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
3.500 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 12 386 M€Capi. :

Alcatel-lucent : Chute de 10% dans un marché fortement secoué

Chute de 10% dans un marché fortement secoué  Chute de 10% dans un marché fortement secoué

(Tradingsat.com) - Lundi noir sur les Bourses européennes, qui creusent leurs pertes après l'ouverture en forte baisse de Wall Street cet après-midi, dans un marché inquiet après la perte du triple A américain.

Dow Jones et Nasdaq reculent de respectivement 3% et 3,8% suite à la décision de l'agence de notation financière Standard & Poor's de dégrader la note de crédit des Etats-Unis à 'AA+' contre 'AAA'. Autre information qui n'arrange pas les choses, la même agence S&P a abaissé lundi la notation des deux rehausseurs de crédit américains Fannie Mae et Freddie Mac.

A Paris, l'indice CAC 40 qui est en route pour une 11ème séance consécutive dans le rouge chute de 4,45% sur les 3 132 points. Aucune valeur du CAC n'échappe à cette nouvelle dégringolade des marchés, alors que le spectre d'un krach boursier est dans tous les esprits.

Les valeurs dites "cycliques" sont particulièrement affectées à l'image de ArcelorMittal (-9%). Du côté des technologiques, Alcatel-Lucent s'effondre de 10,2%, l'équipementier télécoms signant la plus mauvaise performance de l'indice phare.

Les ministres des Finances et banquiers centraux du G7 avaient pourtant tenté de calmer le jeu ce week-end en publiant divers communiqués dans lesquels ils ont promis de prendre "toutes les mesures nécessaires" pour soutenir la stabilité financière et la croissance.

La Banque centrale européenne (BCE) a en particulier annoncé qu'elle allait racheter des obligations de pays fragiles de la zone euro, ce qui semblait soulager les marchés ce matin. Mais le rebond a été de courte durée.

"Le communiqué du G7 paru tard hier soir après celui de la BCE était destiné à soutenir la confiance, mais n'a fourni que des mots réconfortants", soulignait ce matin un analyste de Barclays Capital.

"La dégradation de la note souveraine des Etats-Unis par S&P vendredi soir va pénaliser les marchés financiers ce jour, et plus largement cette semaine, avec un arbitrage encore plus marqué vers les actifs considérés comme refuge (dont l'or, le franc suisse, les secteurs défensifs pour la classe 'actions'", confiait de son côté le CM-CIC.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...