Bourse > Alcatel-lucent > Alcatel-lucent : Alcatel-lucent devra détailler 2012 pour rester favori en bourse
ALCATEL-LUCENTALCATEL-LUCENT ALU - FR0000130007ALU - FR0000130007
3.500 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
3.500 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 12 386 M€Capi. :

Alcatel-lucent : Alcatel-lucent devra détailler 2012 pour rester favori en bourse

Alcatel-lucent devra détailler 2012 pour rester favori en bourseAlcatel-lucent devra détailler 2012 pour rester favori en bourse

par Marie Mawad et Leila Abboud

PARIS (Reuters) - L'action Alcatel-Lucent bénéficierait d'un coup de pouce si le groupe cédait sa division entreprise mais, pour que la flambée boursière se poursuive durablement, l'équipementier doit convaincre qu'il peut encore améliorer ses marges en 2012, disent des analystes et gérants.

À 4,11 euros à 11h30, l'action a bondi de 90% depuis le début de l'année, y compris le gain de 54% engrangé depuis les résultats annuels en février, tandis qu'Alcatel s'est engagé dans la dernière année de son plan triennal de redressement visant à assainir sa performance financière et opérationnelle.

"Même s'il y a de bonnes tendances, tout cela est déjà bien 'pricé'. La valeur bénéficie déjà d'une prime par rapport à ses concurrents et, compte tenu de la forte montée du cours, ça me parait difficile d'envisager davantage d''upside'", résume Joffrey Ouafqa, analyste-gérant chez Convictions AM.

"Il faudrait des signaux positifs qui montrent que la progression des marges va se poursuivre au-delà de 2011", juge un autre analyste, basé à Londres.

Pour cela, le marché reste attentif aux réductions de coûts, mais pourrait également réagir favorablement si l'équipementier télécoms démontre que sa nouvelle génération de produits génère des contrats, disent plusieurs analystes.

"Aujourd'hui il manque un élément majeur : il faudrait qu'on puisse voir de nouvelles victoires de taille sur le LTE (la technologie mobile de quatrième génération), surtout hors des Etats-Unis et de Chine", explique Thomas Langer, de West LB.

D'autres nouveaux produits, comme l'antenne relais miniaturisée Light Radio encore au stade de projets pilotes, restent difficiles à cerner en termes de retombées dans les ventes du groupe, soulignent d'autres analystes.

Le directeur général du groupe, Ben Verwaayen, arrivé en 2008 pour redresser l'entreprise, vise une nouvelle amélioration de la marge d'exploitation ajustée en 2011, mais n'a pas évoqué 2012.

Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S, calculé sur la base des estimations de 23 analystes, attend un résultat net 2012 de 700 millions d'euros, qui est valorisé 13,5 fois par la capitalisation boursière d'Alcatel (9,5 milliards d'euros).

"Le titre pourrait bénéficier d'un coup de pouce supplémentaire à ce stade si Alcatel arrive à vendre sa division entreprise", estime de son côté Alexander Peterc, analyste chez Exane BNP Paribas, citant des rumeurs rapportées récemment par la presse sur une telle opération.

ZONE D'INCERTITUDE

D'un point de vue de l'analyse graphique, le titre s'inscrit dans le canal haussier dans lequel il s'est engagé à la mi-février. Mais, après avoir cédé 4,2% depuis la publication des trimestriels le 6 mai, l'action se trouve dans une zone d'incertitude à court terme, disent des chartistes.

Les analystes graphiques de Day by Day ont dégradé mercredi leur avis à court terme sur l'action, citant une correction de la hausse récente. Ils ont un avis "neutre" sur le titre entre 3,96 euros et 4,20 euros.

L'évolution des volumes a signalé des pressions début mai, même si elle ne se sont finalement pas confirmées dans le cours de Bourse, souligne de son côté Jean-Christophe Dourret, analyste chartiste chez Oddo Securities, à "neutre" sur le titre et qui verrait un signal d'achat si l'action touchait 4,45 euros.

"Il y avait une poussée des volumes lors des phases de progression, qui disparaissait lors des phases de prises de profits (...) Mais début mai les volumes ont crû sur des séances de baisse", explique-t-il.

"Les pressions baissières ne se sont pas confirmées (...) C'est encore le consensus acheteur qui domine", poursuit l'analyste.

Sur un total de 31 analystes sondés, sept affichent une recommandation "achat fort" sur Alcatel, huit sont à "achat" et neuf à "conserver", contre sept recommandations négatives, selon les données de Thomson Reuters. L'objectif de cours moyen est de 3,99 euros, avec un maximum à 5,67 euros.

Avec Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...