Bourse > Airbus group > Airbus group : Skymark soumet à la justice son plan de restructuration
AIRBUS GROUPAIRBUS GROUP AIR - NL0000235190AIR - NL0000235190
59.880 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
58.990 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 46 278 M€Capi. :

Airbus group : Skymark soumet à la justice son plan de restructuration

Skymark présente son plan de restructurationSkymark présente son plan de restructuration

par Maki Shiraki

TOKYO (Reuters) - Skymark Airlines a soumis vendredi son plan de restructuration à la justice japonaise en dépit de l'opposition de ses deux principaux créanciers, Airbus Group et Intrepid Aviation.

Le plan présenté à un tribunal de Tokyo prévoit l'abandon de 95% des créances de ces derniers et Skymark compte ouvrir des négociations avec eux pour les convaincre d'accepter ces conditions, a déclaré à la presse l'avocat de la compagnie.

L'avionneur européen et la société américaine de crédit-bail s'opposent à ce que la compagnie japonaise ANA Holdings participe à la restructuration en prenant une participation de 16,5% au capital de Skymark, ont dit des sources à Reuters mercredi.

Selon l'une de ces sources, Airbus, en s'opposant à la mouture actuelle du plan de restructuration de Skymark, cherche en fait à faire pression sur ANA pour qu'elle lui commande des avions.

Airbus et Intrepid détiennent à eux deux plus des deux tiers de la dette de 300 milliards de yens (2,75 milliards d'euros) de Skymark, soit assez pour bloquer cette restructuration.

Les créances d'Intrepid sur Skymark totalisent 115 milliards de yens et celles d'Airbus 88 milliards de yens, a précisé Takeo Nakahara, l'avocat de Skymark.

Un responsable d'Airbus à Tokyo a dit que personne n'était disponible pour s'exprimer. Intrepid s'est refusé à tout commentaire.

Les difficultés financières de Skymark sont liées à un ambitieux programme de croissance reposant en particulier sur l'achat de très gros porteurs A380 à Airbus. Ne pouvant les payer, la compagnie aérienne a déposé son bilan en janvier après la décision d'Airbus d'annuler la vente et de réclamer une indemnité de rupture de 710 millions de dollars (647 millions d'euros).

Skymark a jusqu'à juillet, mois durant lequel les créanciers doivent se réunir pour discuter de la restructuration, pour convaincre Airbus et Intrepid de renoncer à s'opposer à l'entrée d'ANA au tour de table.

Le plan de restructuration de Skymark prévoit aussi que la Banque du développement du Japon et Sumitomo Mitsui Financial Group prennent une participation commune de 33,4%, tandis que le fonds de capital investissement Integral Corp conserverait sa participation de 50,1%.

Toyoyuki Nagamine, un responsable d'ANA, a dit vendredi que la compagnie aérienne n'achèterait pas d'avions pour conserver son appui à Skymark. S'exprimant lors de la conférence de presse de Skymark à Tokyo, il a ajouté qu'ANA pensait conserver des relations amicales établies de longue date avec Airbus.

ANA, le premier transporteur aérien au Japon, soutient Skymark avec l'idée de reprendre certains de ses créneaux d'atterrissage à l'aéroport de Tokyo-Haneda.

ANA contrôle déjà la moitié des créneaux d'atterrissage à Haneda et l'accès à ceux de Skymark lui permettrait de conforter son avance sur la deuxième compagnie aérienne du pays, Japan Airlines.

(Avec Tim Kelly et William Mallard, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand)

Copyright © 2015 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...