Bourse > Airbus group > Airbus group : Philippine airlines commande 54 airbus
AIRBUS GROUPAIRBUS GROUP AIR - NL0000235190AIR - NL0000235190
59.880 € +1.51 % Temps réel Euronext Paris
58.800 €Ouverture : +1.84 %Perf Ouverture : 60.600 €+ Haut : 58.800 €+ Bas :
58.990 €Clôture veille : 1 911 000Volume : +0.25 %Capi échangé : 46 278 M€Capi. :

Airbus group : Philippine airlines commande 54 airbus

Philippine airlines commande 54 airbusPhilippine airlines commande 54 airbus

MANILLE/PARIS (Reuters) - Airbus a obtenu une commande de sept milliards de dollars (5,6 milliards d'euros) pour la fourniture de 54 appareils à Philippine Airlines (PAL).

La filiale d'EADS a ainsi damé le pion à Boeing en dépit du soutien américain apporté à Manille dans un différend diplomatique avec la Chine.

La compagnie aérienne, qui prévoit d'accroître sa flotte d'une centaine d'appareils d'ici cinq à sept ans a cependant dit être encore en discussions avec Boeing et Airbus pour sa prochaine commande.

La commande annoncée mardi par PAL porte sur 10 long-courriers A330-300 et 44 appareils de la famille des A321. Les livraisons commenceront en 2013.

Dans un communiqué, la compagnie aérienne, la plus ancienne d'Asie, a précisé qu'elle procéderait à une augmentation de capital pour financer son achat.

Selon une personne proche de la situation, il y a eu de nombreuses pressions pour que PAL choisisse Boeing au détriment d'Airbus. La compagnie aérienne a refusé de faire un commentaire sur les négociations.

La question est sensible aux Etats-Unis où l'on cherche à forger un partenariat durable avec Manille au moment où les tensions géopolitiques s'exacerbent en mer de Chine méridionale.

Pékin revendique sa souveraineté sur cette zone, entrant ainsi en conflit avec le Viêtnam et les Philippines qui ne veulent pas laisser leur échapper des fonds marins potentiellement riches en hydrocarbures.

Selon un câble diplomatique datant de 2005, diffusé depuis sur le site Wikileaks, des diplomates américains à Manille "travaillaient étroitement" avec Boeing, qui avait sollicité un appui diplomatique alors qu'il cherchait à vendre des Boeing 777 à PAL.

PAL avait fini par en acheter en 2007.

Erik dela Cruz et Tim Hepeher, Bertrand Boucey pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2012 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...