Bourse > Airbus group > Airbus group : Paris cède 1% d'Airbus Group, à parité avec Berlin
AIRBUS GROUPAIRBUS GROUP AIR - NL0000235190AIR - NL0000235190
59.250 € -0.25 % Temps réel Euronext Paris
60.080 €Ouverture : -1.38 %Perf Ouverture : 60.260 €+ Haut : 59.200 €+ Bas :
59.400 €Clôture veille : 481 158Volume : +0.06 %Capi échangé : 45 792 M€Capi. :

Airbus group : Paris cède 1% d'Airbus Group, à parité avec Berlin

La France cède 1% d'Airbus Group, droits de vote ramenés à 11%La France cède 1% d'Airbus Group, droits de vote ramenés à 11%

PARIS (Reuters) - Le ministère de l'Economie et des Finances a annoncé mercredi la cession par l'Etat français d'environ un pour cent du capital d'Airbus Group, ramenant ses droits de vote à 11%, à parité avec l'Etat allemand.

Cette cession d'environ huit millions d'actions dans l'ex-EADS par le biais d'un placement institutionnel accéléré fait suite à un accord bilatéral entre l'Allemagne et la France, précise Bercy dans un communiqué.

La cession est évaluée à 456 millions d'euros, au cours de clôture de 56,64 euros d'Airbus Group.

Elle servira à compenser le financement de 1,5 milliard d'euros du Programme d'investissements d'avenir pour le secteur de la défense dans le cadre de la Loi de programmation militaire 2014-2019 votée fin 2013 par le Parlement.

Au lendemain de la conférence de presse de François Hollande le gouvernement a précisé mercredi la doctrine d'investissement de l'Etat dans des entreprises, se fixant quatre objectifs.

Dans la défense, l'Etat réduit l'an passé sa participation en deux étapes dans Safran, la ramenant de 30% à 22,4%.

L'Etat détient également 27% de Thales, 64% du constructeur naval militaire DCNS et 100% de Nexter, le fabricant du char Leclerc.

L'ajustement à la baisse de la participation de la France, pour s'aligner avec celle de l'Allemagne, ne modifie pas la place de l'Etat dans la gouvernance d'Airbus Group, dont il entend demeurer un actionnaire de référence à moyen terme, ajoute le ministère.

La France et l'Allemagne détiendront 11% des droits de vote d'Airbus Group, et l'Espagne 4%, soit un total d'au minimum 26%, au terme de cette opération.

La maison mère d'Airbus avait entériné au printemps 2013 une simplification de son tour de table, prévoyant que les trois Etats possèdent 28% du capital, le flottant représentant le solde contre environ 50% auparavant.

Cyril Altmeyer, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...